Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Interview

Grand Paris : « Créer la métropole au 1er janvier 2016 semble intenable »

Publié le 27/04/2015 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Régions

Christian Escallier, directeur au cabinet Michel Klopfer
Christian Escallier, directeur au cabinet Michel Klopfer Christian Escallier
Après le passage en deuxième lecture de la loi NOTRe au Sénat fin mai, puis le vote à l’Assemblée nationale en juin, il restera moins de six mois, dont les deux mois d’été, pour mettre en œuvre la future métropole parisienne. Un calendrier impossible à tenir pour Christian Escallier, directeur au cabinet Michel Klopfer, tant les questions techniques sont complexes et les enjeux financiers considérables. Le report d’un an de la procédure serait, selon lui, plus raisonnable.

Pourquoi la création de la métropole du Grand Paris (MGP) au 1er janvier 2016 est-elle impossible à tenir techniquement ?

Parce que la loi NOTRe ne sera pas promulguée avant l’été et que de nombreuses questions techniques, dont la répartition de quelque 300 millions d’euros de prélèvement potentiel du fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC), resteront en suspens. Les délais pour organiser le fonctionnement extrêmement complexe de cette nouvelle structure seront éminemment serrés, voire intenables.

La pression va devenir très forte de la part des EPCI transformés en établissements publics territoriaux (EPT) et des communes, isolées ou non, qui évoluent dans une totale obscurité financière à l’heure de préparer leur budget 2016. Vu le retard pris, la sagesse commanderait que le processus fût retardé d’un an lors de la deuxième lecture.

Cette option est-elle possible ?

Tout à fait, rien ne l’empêche techniquement. La mise en oeuvre de la MGP est prévue en ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grand Paris : « Créer la métropole au 1er janvier 2016 semble intenable »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X