Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget primitif 2010

Périgueux fait des efforts pour contenir sa masse salariale

Publié le 01/04/2010 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Actualité Club finances, Régions

Le budget primitif adopté par les élus du chef-lieu du département de la Dordogne se caractérise par une progression quasi-nulle des charges de personnel et une capacité de désendettement améliorée.

Adopté le 30 mars, le budget primitif de Périgueux (Dordogne) s’équilibre en dépenses et en recettes à la somme de 58,358 millions d’euros (-3,7% par rapport à 2009).

Dans la section de fonctionnement, les dépenses s’élèvent à 42,7 millions d’euros (+0,35% par rapport à 2009).

Les charges à caractère général (7,9 millions d’euros) sont en progression de +2,32% par rapport à 2009 : l’augmentation est liée à des dépenses incompressibles (eau, énergie, combustible, contrats de maintenance…) et à de nouvelles études : DSP sous forme de concession pour la conception et l’exploitation d’une chaufferie et d’un réseau de chaleur sur le quartier du Gour de l’Arche, étude préalable à la mise en place d’un bail emphythéotique dans le cadre de l’aménagement de la mairie dans les locaux laissés vacants par la chambre de commerce et d’industrie.

L’effort de maîtrise de charges de personnel se poursuit pour la troisième année. Etablies à 22,8 millions d’euros ( -0,10%), elles représentent près de 58% des dépenses totales. Tout en « repyramidant» l’organigramme avec le recrutement de cadres et en accordant des promotions aux agents, les dépenses de personnel restent contenues.

Dans les autres charges de gestion courante, la subvention attribuée au CCAS est en progression de 14,22% et traduit la volonté de la commune de développer les politiques sociales de solidarité : 48% de la population a un revenu fiscal inférieur à 13.500 euros.

Charges exceptionnelles de 215.000 d’euros

La commune supporte par ailleurs des charges exceptionnelles de 215.000 d’euros (contre 280.000 euros en 2009) liées au déficit de la ligne aérienne Périgueux-Paris et de la plate-forme aéroportuaire.

Les dépenses d’investissement, établies à 15,695 millions d’euros, diminuent de -8,25%. La commune a inscrit 8,7 millions d’euros de dépenses brutes d’équipement. En 2009, elle a payé 11,7 millions d’euros, réalisant ainsi 99% des investissements. S’inscrivant dans le plan de relance pour l’économie, elle a bénéficié de plus de 2,3 million d’euros de remboursement de la TVA sur les investissements.

En 2010, Périgueux prévoit différentes études urbaines pour aménager le quartier de la gare et celui du Gour-de-l’Arche dans le cadre du projet de rénovation urbaine acté par l’Anru. En termes de patrimoine, elle lancera, fin 2010, les travaux de réhabilitation de l’église de la Cité sous l’égide de l’architecte-en-chef des monuments historiques Philippe Houdin.

Les recettes courantes s’élèvent pour 2010 à 42,662 millions d’euros (41,5 millions d’euros en 2009, +2,8%).

La commune a inscrit un produit global de 27,9 millions d’euros d’impôts et de taxes. Les taux d’imposition, qui avaient augmenté de 5% en 2009, restent stables cette année : soit 14,58 % pour la taxe d’habitation ; 44,54% pour la taxe foncière bâti ; 105,50% pour la taxe foncière non bâti.

Le produit prévisionnel de la taxe d’habitation est fixé à 5,871 millions d’euros (+4,9%).

Celui de la taxe foncière bâti est fixé à 14,319 millions d’euros (+2,58%).

Celui de la taxe foncière non bâti est fixé à 51 906 euros (-0,8%).

Pour la première fois, s’y ajoute la taxe sur les logements vacants adoptée en 2009, soit 121 000 euros.

La taxe sur l’électricité augmente de 4%, soit un produit prévisionnel de 520 000 euros.

La commune mise sur une remontée du produit des droits de mutation (soit un produit de 600 000 euros), soit une prévision d’augmentation de +30%.

La dotation forfaitaire prévisionnelle s’élève à 8,847 millions d’euros, en diminution de 126 585 euros par rapport à 2009.

Le montant de la dotation de solidarité reste identique à celui de l’an dernier, soit 915 034 millions d’euros d’inscrits.

Fin 2009, l’encours de dette s’élève à 41,4 millions d’euros (41,09 millions d’euros fin 2008). La commune a renégocié un emprunt qui permet de dégager une marge d’autofinancemnt d’un million d’euros par an. Grâce à des cessions de patrimoine (1,3 million d’euros), elle a eu un recours à l’emprunt limité à 4 millions d’euros.

La capacité de désendettement est passée de 9,9 années à 8,5 années.

La capacité d’autofinancement brute fin 2009 se situe à 4,8 millions d’euros (+ 700 000 euros par rapport à 2008).

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Périgueux fait des efforts pour contenir sa masse salariale

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X