Energie

Transition énergétique : Hollande donne le top départ aux territoires

| Mis à jour le 22/04/2015
Par

Les élus des collectivités lauréates de l'appel à initiatives « territoires à énergie positive pour la croissance verte » étaient réunis le 20 avril par François Hollande à l’Élysée, afin de lancer dès maintenant leurs projets et avec la promesse du déblocage dès la semaine prochaine des subventions de l’État. Le Président en a profité pour rappeler l'urgence d'agir et d'être exemplaire en vue de la Conférence de Paris sur le climat (COP21).

Le Président de la République avait ouvert grand les portes du Palais de l’Elysée, lundi 20 avril 2015, pour recevoir les élus des territoires engagés dans la transition énergétique. L’occasion pour François Hollande d’annoncer un premier top départ symbolique, avec le déblocage dès la semaine prochaine dans les préfectures des subventions attribuées aux 212 lauréats de l’appel à projets des « territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) » et aux 58 désignés « territoires zéro gaspillage, zéro déchet« .

C’est donc une enveloppe de 106 millions d’euros(1) qui a été débloquée.  » Il y aura une deuxième étape pour les projets les plus en phase avec le projet de loi transition énergétique « , a ajouté le Président, évoquant le fait que les projets les plus en phase avec le projet de loi pourront recevoir jusqu’à 2 millions d’euros.

Lire aussi : Les territoires à énergie positive, porte-étendards de la « transition énergétique »

 

Un hommage à l’action des collectivités

François Hollande a également salué les candidats malheureux à cet appel d’offre, puisqu’il y a eu 528 candidatures pour seulement 212 lauréats.  » Même si on n’est pas retenu, on participe aux objectifs « , a-t-il indiqué, en valorisant également  » tout ce que font les collectivités, depuis longtemps, sans qu’il y ait eu besoin d’avoir des lois. Tout simplement parce qu’elles avaient cette conscience « .

Et l’ancien président du conseil général de Corrèze de citer les  » communes, et les groupements de communes, qui se sont investit depuis longtemps dans l’efficacité énergétique. Je pense aux départements, qui ont compris qu’il convenait d’isoler les bâtiments, et aussi de réfléchir aux déplacements. C’était leur mission, ça l’est encore. Je pense aux régions, qui ont depuis longtemps introduits un critère d’écoconditionnalité pour leurs aides et leurs financements « , a-t-il rappelé.

Un compteur pour recenser les actions pour lutter contre le climat

A quelques mois de l’ouverture officielle de la Conférence internationale sur le climat à Paris (COP21), François Hollande a souligné que cet appel d’offres avait été lancé en parallèle du projet de loi pour la transition énergétique et la croissance verte (PLTECV)  » parce qu’il y a urgence à agir pour le climat » et parce que La France doit « montrer l’exemple » en prévision de cette conférence.

« La France sera forte si les territoires sont puissamment engagés », a de son côté déclaré la ministre de l’Écologie Ségolène Royal, rappelant que ces territoires lauréats de l’appel à projet représentaient 40 millions d’habitants, soit deux tiers de la population nationale. La ministre a annoncé à cette occasion qu’un compteur de la transition énergétique allait être lancé, à l’initiative de l’Ademe, pour répertorier les milliers d’actions dans les territoires. « Vous allez être invité à remplir des fiches de vos actions », a-t-elle indiqué aux élus, avant de se livrer à un habituel recensement de tous les dispositifs apportés aux collectivités, aux particuliers et aux entreprises pour mettre en œuvre la transition énergétique.

Enfin, le chef de l’État a invité les collectivité présentes à donner aux jeunes de moins de 25 ans des missions dans le cadre du tout nouveau service civique, estimant que « 10 000 à 15 000 services pourraient être proposés dans les territoires à énergie positive. Cette année, le gouvernement vise 70 000 services civiques, avant d’atteindre 150 000 en 2017.

François Hollande : « Un accord à la conférence sur le climat n’est pas acquis »

Le président François Hollande a souligné qu’un accord à la conférence sur le climat organisée en décembre 2015 à Paris n’était pas acquis d’avance affirmant même : « plus j’avance, plus je regarde les obstacles ». « Chacun pense que ce sera une réunion où nous trouverons facilement un accord. Je ne le pense pas, plus j’avance, plus je regarde les obstacles », a déclaré le chef de l’Etat.

« Les grands pays se sont plutôt bien engagés », à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés d’ici à la fin du siècle, a relevé M. Hollande citant notamment les pays européens, mais également « les Etats-Unis qui ont annoncé que c’était aussi pour eux une grande cause ».

En revanche, « les grands pays émergents qui sont, eux aussi, de grands émetteurs de gaz à effet (…) ne veulent pas être entravés dans leur développement », a-t-il affirmé. « Nous devons leur montrer que c’est leur intérêt et qu’ils peuvent, si nous partageons les technologies, accéder eux aussi à une forme d’autonomie énergétique et de développement ».

« Enfin, il y a les pays les plus pauvres » qui « nous disent ‘c’est votre affaire’  » et « nous n’accepterons de nous engager que s’il y a un fonds qui peut nous apporter des moyens financiers », a poursuivi M. Hollande.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP