En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Prévention

Des élus invoquent le partenariat local pour mieux travailler la nuit

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

0

Commentaire

Réagir

BingeDrinking2(FrancoisDestoc) © François Destoc

La vie nocturne ‘à la française’ a désormais sa conférence. La première édition s'est tenue les 13 et 14 avril, à Nantes (Loire-Atlantique). L’occasion de mettre en évidence le travail des villes dans la gestion des nuisances. Et surtout de mesurer le chemin qu’il leur reste à parcourir pour faire cohabiter des acteurs (fêtards, commerçants, professionnels de la sécurité, riverains, associations…) aux objectifs très différents.

Nantes n’est définitivement plus la « belle endormie » comme elle était surnommée dans les années 70-80. Dernière preuve en date : la Cité des Ducs a accueilli la première Conférence nationale de la Vie nocturne, les 13 et 14 avril. Organisé par le collectif Culture Bar-Bars-fédération nationale des cafés cultures, cet événement a rassemblé environ 250 représentants politiques, universitaires, riverains, commerçants et autres professionnels de la nuit et de la culture. Autrement dit, des acteurs d’un même terrain mais qui n’ont pas forcément l’habitude de travailler main dans la main ni même de dialoguer.

Nouer des partenariats - « La nuit est un pan à part entière de la vie de nos villes », a rappelé Roger Vicot, maire de Lomme (Nord) et président du Forum français pour la sécurité urbaine (FFSU). « Si, sur cette temporalité, nous voulons développer les aspects économiques, sociaux, culturels ou de loisirs, nous ne devons pas plaquer les choses. Il convient de nouer et de structurer des partenariats qui soient le plus large possible ». Et l’élu de mettre le doigt sur la plaie : « cela commence par inviter, dans une conférence telle que celle-ci, des acteurs comme des médecins, des représentants de la Police nationale, de la Police municipale, du service réglementation des Préfectures… Ce sont autant de professionnels qui ont chacun leur vision cloisonnée bien sûr mais qui sont susceptibles d’apporter leurs compétences et leurs façons d’appréhender telle ou telle ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)