Energie

Que contient l’étude « 100% EnR » de l’Ademe ?

| Mis à jour le 14/04/2015
Par • Club : Club Techni.Cités

Fotolia

La fuite du rapport de l'Ademe sur un mix électrique 100% renouvelable en 2050 a provoqué un petit séisme. Il relance le débat sur la part du nucléaire et des énergies renouvelables dans le modèle énergétique de la production électrique française. Décryptage des principaux éléments de cette étude-choc.

Le monde de l’énergie est en pleine ébullition, depuis quelques jours, après la fuite dans la presse du fameux rapport de l’Ademe « Vers un mix électrique 100% renouvelable« . Cette étude, qui a nécessité 14 mois de travail, devait être présentée lors d’un colloque organisé à cette occasion, les 14 et 15 avril 2015  à Paris. Mais comme nous le révélions le 17 mars, il a été finalement déprogrammé.

Malgré l’explication d’ordre « technique » évoquée par l’Ademe pour justifier ce soudain revirement, il est bien difficile de ne pas y voir une raison plus politique et une nouvelle manifestation des tensions liées au nucléaire. Cette question était déjà très présente lors des débats parlementaires autour du projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (PLTECV), de nombreux parlementaires n’hésitant pas alors à présenter comme irraisonnable et impossible une réduction de la part du nucléaire dans le mix électrique français.

Dans ce contexte, on conçoit que le rapport de l’Ademe soit apparu comme une véritable bombe. Son président le pressentait, il y a quelques mois, avec un grand sourire aux lèvres pour évoquer la parution d’une étude « qui allait faire beaucoup parler d’elle »… Mais l’annulation de la présentation de cette étude au colloque du 14-15 javril n’aura pas réussi à enterrer le rapport, qui a fait l’objet d’une fuite auprès de nos confrères de Mediapart le 8 avril. Certes, comme le montre l’absence de certaines parties du rapport, il s’agit d’un document de travail, mais cette version semble néanmoins proche d’une version finale.

 

Ce rapport ne définit pas une trajectoire

Selon Fabrice Boissier, directeur général délégué de l’Ademe, le rapport a été diffusé en janvier 2015 aux membres d’un comité de pilotage réunissant différentes parties prenantes(1). Il explique que ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les collectivités engagent un bras de fer avec Enedis

    Près de 500 contrats de concession électrique vont arriver à échéance dans les années à venir. L'occasion pour les collectivités menant une politique énergétique ambitieuse de reprendre la main sur la gestion de leur réseau de distribution. ...

  • Patrimoine : mettre en œuvre le BIM

    Le BIM, ou modélisation des données du bâtiment, se développe, son intérêt se vulgarise mais comment y accéder ? Passer du simple dessin 2D à une gestion globale de projet nécessite un investissement important en temps et une réorganisation des services ...

  • La dématérialisation des marchés publics, comment ça marche ?

    Sous l’impulsion du droit européen, la France a progressivement mis en œuvre un calendrier de la dématérialisation des marchés publics par l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 25 mars 2016. L’objectif étant, à terme, la dématérialisation ...

  • La Nouvelle Aquitaine chiffre le rôle de la biodiversité sur son économie

    Le comité scientifique Ecobiose a rendu ses premières conclusions sur l’agriculture régionale. Financé par la Nouvelle Aquitaine pour convaincre de l’intérêt de la biodiversité, ses suggestions vont jusqu’à la gouvernance et l’action publique. Sa ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X