COP 21

« Sans les collectivités, tout accord climatique serait un vœu pieu »

| Mis à jour le 30/07/2015
Par

Source : COP 21 
climat

Flickr by CC Michel

La ville de Paris appuiera l’élaboration du plan climat de Johannesburg. A moins de huit mois de la conférence mondiale sur le changement climatique, Patrick Klugman, adjoint chargé des relations internationales, met en avant cette « action concrète » d’autorités locales oeuvrant à la réduction de leur empreinte carbone.

cet article fait partie du dossier

La diplomatie des territoires au service de la COP 21

klugman potrait

Quel est le contenu de l’accord signé, le 24 mars, entre Paris et Johannesburg ?

Pour Paris, c’est un accord inédit en matière de coopération décentralisée : le premier concernant le climat et le premier avec une ville d’Afrique anglophone. Dotée d’un plan climat depuis 2007 et d’une agence dédiée à sa mise en oeuvre, Paris apportera son expertise à la capitale économique sud-africaine.

Il s’agit en outre d’un accord quadripartite. L’Agence française de développement accompagnera, notamment au plan financier, le déploiement des mesures du plan climat de Johannesburg. L’association internationale C40, qui réunit les grandes villes engagées dans la lutte contre le changement climatique, mettra son équipe africaine à la disposition de la ville et diffusera son expérience au sein de son réseau.

Comment les autorités locales abordent-elles la Conférence sur le climat (21è conférence des parties à la convention climat, Cop 21) de fin 2015 ?

Les villes sont à la fois le lieu du problème et de la solution : c’est là que se cumulent les nuisances à l’environnement urbain et aussi là que l’on peut le plus facilement mettre en œuvre les solutions de terrain. C’est sur ces territoires que sont émis les gaz à effet de serre et les pollutions ; c’est également à cette échelle que se gèrent l’urbanisme, les transports, les déchets, l’eau. Ce sont les villes qui mettent en cohérence ces politiques et font le lien avec la population. Tout accord international sur le climat qui ne prendrait pas en compte ces compétences serait un vœu pieu, une pure incantation. Qui concrétisera les engagements des Etats à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, sinon en premier lieu les collectivités ? Tenir compte de leur action relève du simple bon sens.

Les collectivités auront-elles leur place dans les négociations officielles, qui se tiendront au Bourget (30 novembre – 11 décembre 2015) ?

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius – qui présidera la Cop 21 – a annoncé, le 26 mars dernier à l’Hôtel de ville, qu’une journée serait dédiée aux acteurs non étatiques, dans le cadre de la conférence officielle. L’idée du « Cities’ Day » fait donc son chemin.

Les acteurs locaux peuvent-ils réellement mettre la pression sur les Etats et les orienter vers un accord ambitieux ?

En France, les villes et l’Etat travaillent dans le même sens. Il y a beaucoup d’endroits dans le monde où ce n’est pas le cas. Le Brésil est ainsi très réticent à un accord, tandis que la ville de Rio – dont le maire, Eduaro Paes, préside le C40 – est exemplaire. Les Etats-Unis n’ont pas ratifié le protocole de Kyoto mais la ville de New York a eu une action très volontariste. Au Canada, Montréal et Québec sont en pointe. Les villes mettent les Etats devant leurs responsabilités.

cet article est en relation avec
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les transports, premier chantier de la métropole Aix-Marseille-Provence

    Les élus de la métropole Aix-Marseille-Provence, créée en janvier 2016, voteront le 15 décembre prochain en faveur d’un agenda de la mobilité, chargé de régler les problèmes de congestion d’un vaste territoire où la voiture individuelle est reine. ...

  • Ambition d’universalité pour les « EcoQuartiers »

    Le label EcoQuartier se renouvelle en 2016 pour rallier davantage de collectivités et de projets. Avec un objectif de 500 labellisés pour les deux prochaines années, parviendra-t-il à garder son niveau d’exigence ? ...

  • Le BIM, un changement de paradigme pour les services

    Chacun sait désormais ce qu’est le BIM et ce qu’il peut apporter. Mais il nécessite de profonds changements dans les pratiques des services techniques, que ce soit au niveau de la conception, de la définition des travaux, du suivi des opérations ou encore de la ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP