En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Finances

 

Réagir

Dette

Emprunts toxiques : jusqu’où ira la rébellion républicaine ?

Publié le • Par • dans : A la Une finances, Actu experts finances

0

Commentaire

Réagir

GotCredit © Flickr CC by GotBudget

Jusqu’où iront les maires des communes étranglées par leur dette toxique ? De nombreuses villes se trouvent dans une impasse au moment de boucler leur budget primitif 2015. Certains élus n’hésitent plus à enfreindre la réglementation en attendant en dernier recours le secours du fonds de soutien.

L’année 2015 se présente bien mal pour les collectivités détentrices de produits structurés à risques. Non seulement elles doivent absorber la baisse des dotations de l’Etat, mais l’importante hausse du franc suisse mi-janvier a fait bondir les taux d’intérêt de leurs emprunts toxiques. Chinon (Indre-et-Loire, 8 000 hab.), la Flèche (Sarthe, 16 500 hab.), Harfleur (Seine-Maritime, 8 200 hab.), Romilly-sur-Seine (Aube, 14 200 hab.), Chambéry (Savoie, 58 000 hab.), Digoin (Saône-et-Loire, 8 200 hab.), Beauchamps (Val d’Oise, 8 800 hab.), Caen-la-Mer (Calvados, 237 000 hab.) figurent parmi ces villes et intercommunalités pour lesquelles l’équation devient insoluble.

L’arme de la mise sous tutelle

Les maires de Trégastel (Côte d’Armor, 2 500 hab.) et de Perros-Guirec (Côte d’Armor; 7 400 hab.) avaient déjà tiré la sonnette d’alarme en février en créant le Covidex, un comité des victimes de Dexia, chargé de défendre les intérêts des communes de moins de 10 000 habitants. Ils refusent ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés BudgetsDetteEmprunts toxiquesFinances locales

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)