Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Terrorisme

Radicalisation : 60 millions d’euros pour les acteurs locaux

Publié le 26/03/2015 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

L'euro en berne
Fotolia
Déploiement de la vidéoprotection, équipement des policiers municipaux, recrutement de travailleurs sociaux … Comme annoncé par le Premier ministre, Manuel Valls, à la fin janvier, le Fonds interministériel de prévention de la délinquance bénéficiera sur trois ans de 60 millions d’euros supplémentaires au titre de la lutte contre le terrorisme. Soit 20 millions par an. Une circulaire adressée le 25 mars aux préfets en détaille la répartition.

Dans une circulaire datée du 23 mars et adressée le 25 aux préfets, le secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance (SG-CIPD) passe au crible la répartition des 60 millions d’euros que le Premier ministre, Manuel Valls, avait annoncé à la fin janvier pour mieux prévenir la radicalisation.

Le texte, qui était attendu depuis plusieurs semaines, détaille l’emploi de ces nouveaux moyens qui abonderont sur trois ans le fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD). Soit 20 millions d’euros par an répartis selon quatre priorités.

8,6 millions d’euros pour les actions de prévention de la radicalisation

La circulaire prévoit de consacrer 8, 6 millions d’euros, soit 40% du montant annuel total, aux actions de prévention de la radicalisation. Une partie de cette enveloppe (2,6 millions d’euros) est réservée au niveau national pour financer entre autres la poursuite de la formation dédiée aux professionnels instituée en 2014 par le SG-CIPD ainsi que ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Radicalisation : 60 millions d’euros pour les acteurs locaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X