Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Hygiène et sécurité

Quel est le devenir des services communaux d’hygiène et de santé et de leurs personnels dans le cadre des transferts possibles des pouvoirs de police spéciale de l’habitat entre les maires et les présidents des établissements publics de coopération intercommunale ?

Publié le 25/03/2015 • Par Ugo Chauvin • dans : Réponses ministérielles

Les services communaux d’hygiène et de santé (SCHS) mentionnés à l’article L. 1422-1 du code de la santé publique (CSP) interviennent dans l’exercice de polices en matière de salubrité de l’habitat, qui ne sont pas visées par le transfert des polices spéciales de l’habitat prévues par l’article L. 5211-9-2 du code général des collectivités territoriales (CGCT).

Sont concernées par ce transfert la police administrative des bâtiments menaçant ruine définie aux articles L. 511-1 à L. 511-4, L. 511-5 et L. 511-6 du code de la construction et de l’habitation (CCH), la police des établissements recevant du public à usage d’hébergement mentionnée à l’article L. 123-3 du même code, et la police des équipements communs des immeubles collectifs à usage principal d’habitation codifiée aux articles L.129-1 à L. 129-6 du même code.

Les SCHS interviennent quant à eux notamment pour la mise en œuvre des attributions de police que le maire détient en matière de salubrité, sur le fondement des pouvoirs généraux de police définis à l’article L. 2212-2 du CGCT et des pouvoirs qui lui sont conférés par l’article L. 1421-4 du CSP, pour le contrôle administratif et technique des règles générales d’hygiène fixées en application du chapitre Ier du titre Ier du livre III du CSP, pour les habitations, leurs abords et dépendances.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quel est le devenir des services communaux d’hygiène et de santé et de leurs personnels dans le cadre des transferts possibles des pouvoirs de police spéciale de l’habitat entre les maires et les présidents des établissements publics de coopération intercommunale ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X