Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fiscalité locale

Départements et régions n’ont plus d’amortisseur fiscal

Publié le 24/03/2015 • Par Cédric Néau • dans : Actu experts finances, Infographies finances

UNECapture
La Gazette
Pour contrer l’effet de ciseau vécu par les collectivités, l’Entente des territoriaux souhaite « revisiter » la répartition des recettes de chaque niveau de collectivité entre les impôts de flux et de stock.

Dans un rapport présenté à Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la fonction publique, ce groupe, qui rassemble six associations de cadres territoriaux(1), montre l’érosion du poids de la fiscalité de stock(2) dans les recettes réelles de fonctionnement, diminuant de 18 % dans le bloc communal entre 2009 et 2011, de 38 % dans les départements et même de 87 % dans les régions !

« La répartition entre ces deux types d’impôt est équilibrée au niveau du bloc communal, mais très déséquilibrée pour les départements et les régions avec une prépondérance des impôts de flux », analyse l’Entente. Or la fiscalité, outil indispensable pour garantir l’autonomie constitutionnelle des collectivités, doit également être bien équilibrée pour « conforter la soutenabilité de budgets locaux », insistent les auteurs.

Si les impôts de flux, dépendant du niveau d’activité d’un territoire, dynamisent les recettes fiscales des collectivités, les impôts de stocks sont en revanche ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Départements et régions n’ont plus d’amortisseur fiscal

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X