Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

Lieux de culte : un rapport prône un financement plus transparent et sécurisé

Publié le 18/03/2015 • Par Brigitte Menguy • dans : A la une, Actu juridique, France

mosquée de Strasbourg
Flickr CC by sa stephane333
Premières interlocutrices des religions, les collectivités sont confrontées au quotidien à la question de l’implantation, du financement, ou encore de la gestion des lieux de culte. Dans ce contexte, le rapport présenté ce mercredi 18 mars au nom de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation par Hervé Maurey (UDI – Eure) se veut pragmatique.

En complément de l’enquête réalisée en janvier par TNS Sofres à la demande de la délégation aux collectivités territoriales du Sénat, Hervé Maurey (UDI – Eure) a présente ce mercredi 18 mars un rapport d’information sur les collectivités territoriales et le financement des lieux de culte.

« Nous avons recueilli le témoignage d’une cinquantaine d’acteurs concernés qui, très majoritairement, veulent préserver l’équilibre de la loi de 1905 » précise le rapporteur qui souhaite le maintien du cadre juridique existant tout en tirant les conséquences des attentes des élus locaux.

« La loi de 1905 est un bon équilibre telle qu’elle est aujourd’hui notamment grâce aux différentes jurisprudences qui sont venues l’enrichir » poursuit le rapporteur. « A nous maintenant de développer l’information des élus et de renforcer le contrôle et la transparence du financement des édifices religieux ».

Car sur le financement d’édifices nouveaux, des solutions existent mais elles méritent d’être améliorées. Ainsi, le rapport préconise l’extension de la possibilité d’accorder des garanties d’emprunt pour la construction d’édifices cultuels à l’ensemble du territoire, aujourd’hui cantonnée aux départements et aux communes dans les agglomérations en développement.

Le rapporteur souhaite également autoriser les collectivités territoriales et les associations cultuelles à conclure un bail emphytéotique prévoyant, à l’issue de l’échéance, une option d’achat pour ces dernières, afin d’éviter que les communes en deviennent propriétaires au terme du bail.

Enfin, l’idée de permettre aux communes de prévoir dans leur plan local d’urbanisme, des zones susceptibles d’accueillir l’implantation potentielle d’édifices cultuels, est proposée afin que les élus locaux aient la maîtrise des lieux d’implantation de ces édifices.

Contrôle renforcé

Selon le rapporteur, les élus locaux sont en demande de davantage de transparence dans les financements, par les associations cultuelles, de projets d’édifices religieux. En effet, les maires réclament un meilleur contrôle des flux financiers participants à la construction d’ouvrages cultuels car sur le terrain, il est souvent très difficile d’identifier précisément l’origine des fonds des porteurs de projets.

A ce titre, dans sa septième recommandation, le rapport préconise d’instaurer une obligation à l’égard des maîtres d’ouvrage de produire, pour chaque projet d’édifice cultuel, un plan de financement avec un contrôle de l’origine des fonds par un commissaire aux comptes. Indépendant, le commissaire aux comptes garantirait une meilleure traçabilité de l’origine des fonds au bénéfice des associations cultuelles, ce qui participerait à l’apaisement dans le déploiement de certains projets.

Références

Le rapport

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Lieux de culte : un rapport prône un financement plus transparent et sécurisé

Votre e-mail ne sera pas publié

griesshaber

23/03/2015 09h09

je suis en colère de lire ce rapport. Il ya une loi sur la laicité , une seule.favorisez le communautarisme en permettant les constructions de culte en ayant une gestion directe ou indirecte par les élus ( financement , plu ect ) permetra encore une fois la montée du fn.Comment peut on acceptez cela ? La loi 1905 est parfaite et l ‘ assouplir c ‘est un désastre sur notre fondement republicain.

Wilum

20/08/2015 09h54

Bonjour, le site www.wilum.net propose un partenariat aux lieux de culte. Ce site permet aux internautes de faire allumer un cierge dans les églises partenaires. C’est une possibilité de financement complémentaire pour les églises. Il n’y a aucune dépense pour le lieu de culte, ni utilisation de fonds publiques.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X