FUNÉRAIRE

Crématoriums : la filtration prend du retard

| Mis à jour le 25/03/2015
Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

tomaspic - Fotolia

Depuis 2010, un arrêté fixe de nouveaux seuils de rejets de polluants dans l’atmosphère pour les crématoriums, impliquant de mettre en place de nouveaux systèmes de filtration avant février 2018. Où en sont les collectivités aujourd’hui ? Quels sont les enjeux environnementaux et de santé publique ? Quelles sont les solutions techniques proposées et à quel coût ?

En 2013, plus d’un tiers des obsèques sont passées par un crématorium. Alors qu’il y a trente-cinq ans, la crémation était quasiment inconnue des Français, la France compte aujourd’hui 167 crématoriums, soit environ 1 crématorium pour 407 000 habitants. Cette augmentation se traduit inéluctablement par une augmentation des rejets de polluants dans l’atmosphère. Outre les poussières, les crématoriums rejettent du mercure, des dioxines, monoxydes de carbone, oxydes de soufre, oxydes d’azote, composés organiques volatiles, acides chlorhydriques, acides sulfuriques, etc. « Les rejets de dioxines sont dix fois supérieurs aux fours d’incinération d’ordures ménagères, mais les volumes sont beaucoup plus faibles », déclare François Michaud Nérard, directeur général des services funéraires de la ville de Paris.

 

Poussières, dioxines, mercure

Parmi les polluants, figurent les garnissages, colles et vernis des cercueils et accessoires. Une réglementation est en cours d’élaboration au ministère de la Santé depuis trois ans. Et n’est toujours pas sortie… Même si, selon une étude de l’Ademe de 2006, leurs rejets n’ont pas un impact significatif en termes de cancers (1).

La France a cependant renforcé sa législation par un arrêté de 2010(2). Le premier arrêté ministériel de décembre 1994 faisait suite notamment à la convention Ospar de 1992 relative à la lutte contre la dispersion du mercure ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les collectivités engagent un bras de fer avec Enedis

    Près de 500 contrats de concession électrique vont arriver à échéance dans les années à venir. L'occasion pour les collectivités menant une politique énergétique ambitieuse de reprendre la main sur la gestion de leur réseau de distribution. ...

  • Patrimoine : mettre en œuvre le BIM

    Le BIM, ou modélisation des données du bâtiment, se développe, son intérêt se vulgarise mais comment y accéder ? Passer du simple dessin 2D à une gestion globale de projet nécessite un investissement important en temps et une réorganisation des services ...

  • La dématérialisation des marchés publics, comment ça marche ?

    Sous l’impulsion du droit européen, la France a progressivement mis en œuvre un calendrier de la dématérialisation des marchés publics par l’ordonnance du 23 juillet 2015 et le décret du 25 mars 2016. L’objectif étant, à terme, la dématérialisation ...

  • La Nouvelle Aquitaine chiffre le rôle de la biodiversité sur son économie

    Le comité scientifique Ecobiose a rendu ses premières conclusions sur l’agriculture régionale. Financé par la Nouvelle Aquitaine pour convaincre de l’intérêt de la biodiversité, ses suggestions vont jusqu’à la gouvernance et l’action publique. Sa ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X