En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Pouvoirs de police

Toulouse étend son arrêté anti-prostitution suite au déplacement du phénomène

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : Actu experts prévention sécurité

0

Commentaire

Réagir

Les syndicats de prostituées et les associations leur venant en aide s'opposent aux arrêtés municipaux anti-prostitution. Les syndicats de prostituées et les associations leur venant en aide s'opposent aux arrêtés municipaux anti-prostitution. © William Hamon (Flickr)

Le maire de Toulouse a étendu mardi 10 mars le périmètre de l'arrêté anti-prostitution pris à l'été 2014 « pour lutter contre les nuisances et soulager » les riverains du centre-ville. Suite au déplacement du phénomène et aux problèmes que cela génère chez de nouveaux riverains de quartiers résidentiels alentours, la police municipale est appelée à multiplier les procès-verbaux et les contraventions.

Le maire (UMP) de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, avait prévenu : l’arrêté anti-prostitution pris à l’été 2014 pour « lutter contre les nuisances » générées par cette activité avait vocation à évoluer, et notamment à s’adapter à l’évolution géographique du phénomène. C’est désormais chose faite. Depuis mardi 10 mars, ses zones d’application ont été étendues au niveau de la barrière de Paris, au nord de la quatrième ville de France (440 000 habitants).

Après le centre-ville avec la place Roquelaine, l’avenue Collignon ainsi que les secteurs des Ponts-Jumeaux, des Minimes et des Sept-Deniers, la prostitution est désormais interdite 24h/24 à l’entrée de Toulouse. L’avenue des Etats-Unis, le boulevard Pierre et Marie Curie, l’avenue de Fronton et la route de Launaguet sont, désormais, surveillés de près par la patrouille mixte associant polices municipale et nationale.

Juguler la prostitution de voie publique

Objectif de cette extension du périmètre : continuer à perturber le marché local par ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)