Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Politique de la ville

Quartiers sensibles : les mesures « sécurité » annoncées par le gouvernement

Publié le 09/03/2015 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Comite interministeriel 6 mars egalite
Twitter @najatvb
Deux mois après les attentats de janvier, le gouvernement a dévoilé le 6 mars 2015 ses pistes pour raviver le lien à la République dans les quartiers sensibles à l'occasion d'un Comité interministériel pour l'égalité et la citoyenneté. Le Club prévention sécurité se penche sur les mesures destinées à "vivre en sécurité dans l'espace public".

Après le volet judiciaire et policier, puis la « grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République », le gouvernement a réuni le 6 mars un Comité interministériel pour l’égalité et la citoyenneté pour présenter une série de mesures sociales et sociétales promises dans le sillage des manifestations du 11 janvier en réaction aux attentats de Paris et de Montrouge.

Largement dominé par le logement social et l’éducation, ce rendez-vous a également donné l’occasion au Premier ministre, Manuel Valls, d’évoquer la sécurité dans les quartiers sensibles. Tour d’horizon des 5 mesures présentées.

Mesure n°1 : Prolonger le dispositif des ZSP

Sans surprise, le gouvernement a confirmé le prolongement pour trois ans supplémentaires du déploiement des 80 zones de sécurité prioritaires « avec le cas échéant des redéploiements territoriaux ou la désignation de nouvelles ZSP ».

« La méthode des ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quartiers sensibles : les mesures « sécurité » annoncées par le gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Moutchette

10/03/2015 09h05

Merde in France !
Blablabla ! Comme d’habitude !
Cela fait des années que le terrorisme urbain nous pourrit la vie. Je dis bien terrorisme car ne plus oser sortir dans la rue le soir et être empêché de dormir pendant des mois, c’est comme vivre en guerre. Sans oublier que des gens en meurent aussi de cette délinquance. Qu’un journaliste ait le courage de ressencer toutes les morts dues à des actes de délinquance et là on aurait de sacrées surprises. Certains ont la chance de pouvoir déménager mais un jour, ils ne le pourront plus car le pays est de plus en plus gangréné.
Mon village qui n’a rien d’une ZUP en est victime depuis des années car notre maire socialiste réélu de justesse laisse faire par lâcheté et de peur de voir des émeutes. La délinquance maintenant est bien enracinée et fait sa loi.
C’est ça la démocratie ?
Alors l’unité nationale tant voulue par notre gouvernement me fait bien rigoler. Que nos politiques soient les premiers solidaires des français, cela changerait un peu ! Et pas seulement en paroles mais aussi en actes !
L’année dernière, nous avons subi 6 feux criminels consécutifs qui ont dégradé notre église classée et les réparations sont encore à notre charge. Sans parler des tapages, agressions, trafics de drogue et d’armes, vols, cambriolages, dégradations, menaces de représailles et menaces de mort. Et ceci bien que nous payons par le biais de nos impôts une police nationale mais aussi municipale (270 000 euros minimum par an rien que pour les salaires de la PM).
Pourtant, toutes les autorités de l’Etat ont été informées par courrier : Premier MInistre, Préfet, Sous Préfet, Commissaire de Police, Député, Président d’Agglo mais rien ne change. Apparemment, notre sécurité ne fait pas partie de leurs priorités.
Où est-il leur fameux plan de prévention de la délinquance et les 54 millions d’euros prévus ? Pourtant nous ne sommes qu’à 10 kms d’une fameuse ZSP et on ne voit rien venir. Aux dernières nouvelles, les délinquants en étaient à essayer de foutre le feu au commissariat de police…
Pour lutter efficacement contre le terrorisme, ne faudrait-il pas déjà enrayer cette délinquance qui pourrit notre pays ? Le Général Soubelet a été clair pourtant ! Ce qu’il a eu le courage de dire lors de son audition cela fait des années que nous le constatons en ville mais aussi dans les campagnes. Nous sommes littéralement laissés en pâture et comme dans toute guerre, ce sont les plus faibles qui sont en première ligne. Ah elle est belle la solidarité ! Surtout venant d’un gouvernement socialiste !
Non seulement, nous devons nous coltiner la crise économique causée par une autre délinquance celle en col blanc mais en plus, nous devons accepter de vivre reclus et dans la peur. Y en a marre !
Que puis-je faire devant tant de m’en foutisme et l’aggravation de la situation dans mon pays ?
Ma seule réponse sera mon bulletin de vote et ceci à toutes les prochaines élections.
A bon entendeur salut !

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X