Eau

Interdites depuis près de deux ans, les coupures d’eau à nouveau autorisées ?

| Mis à jour le 02/03/2015
Par

Alors que la loi Brottes interdit depuis avril 2013 les coupures d’eau aux particuliers, les sénateurs ont voté un amendement au projet de loi sur la transition énergétique permettant de réserver cette interdiction aux familles en difficultés. Une régression pour les associations.

Depuis l’adoption de la loi Brottes du 15 avril 2013, il est interdit de couper l’eau à un particulier pour impayés. Quel que soit le moment de l’année ou la situation financière du foyer. La constitutionnalité de cette interdiction a été remise en cause par la Saur, qui a déposé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC).

Mais avant même que la Cour de cassation n’ait pu rendre un avis – et transférer ou non la QPC au Conseil constitutionnel – les sénateurs ont adopté un amendement au projet de loi sur la transition énergétique qui remet en cause l’interdiction généralisée des coupures d’eau. A la grande colère d’associations qui aident les usagers coupés à retrouver un accès à l’eau.

à lire aussi
CONTENU PREMIUM : Transition énergétique : ce que les sénateurs ont modifié dans le projet de loi

Une « erreur » à réparer

« Je n’avais pas l’impression de commettre un acte anti-social en proposant cet amendement », explique Christian Cambon, sénateur UMP qui a défendu et fait adopter – avec l’avis favorable de Ségolène Royal – l’amendement qui modifie la loi Brottes. Pour lui, la modification ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

1  |  réagir

02/03/2015 11h09 - MPIERRE

Si on revient à la situation du DALO, que deviennent les personnes pour lesquelles des conventions n’ont pas été signées entre les fournisseurs d’eau et les conseils généraux ? Ils sont exclus de fait des aides du FSL. En plus, on sait comment bon nombre de départements ont revu très à la baisse leurs interventions en la matière …

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP