Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Les dates clés du Grand Paris

Publié le 10/07/2009 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : Dossiers d'actualité, France

Depuis un discours du Chef de l'Etat le 26 juin 2007, plusieurs dates ont marqué la mise en oeuvre du Grand Paris.


24 septembre 2010
Nicolas Sarkozy annonce l’arrivée de nouvelles grandes écoles sur le plateau de Saclay (Normale Supérieure, Centrale…) et confirme la réalisation de la boucle Versailles-Saclay-Massy.

21 juillet 2010
Réunion constitutive de la Société du Grand Paris. André Santini, député-maire (Nouveau Centre) d’Issy-les-Moulineaux, est élu président du conseil de surveillance grâce aux voix des représentants de l’Etat et des des conseils généraux des Yvelines et des Hauts-de-Seine.

4 juillet 2010 :
Démission de Christian Blanc, secrétaire d’Etat au développement de la région capitale. Bertrand Delanoë espère que ce départ permettra à l’Etat de « re-réfléchir » à la vision sur le Grand Paris.

2 juillet 2010 :
Marc Véron, directeur de cabinet de Christian Blanc est nommé préfigurateur de la Société du Grand Paris.

25 juin 2010 :
Le conseil général des Hauts-de-Seine, imité par les communes et les intercommunalités « UMP » du département, décide, dans une délibération, d’adhérer à Paris Métropole.

9 juin 2010 :
Lors d’un déjeuner à l’Elysée, Nicolas Sarkozy annonce à Jean-Paul Huchon et Bertrand Delanoë la transmission, pour validation, du SDRIF au Conseil d’Etat. Il promet un soutien de l’Etat au plan global de mobilisation des transports arrêté par la région le 19 juin 2008 et estimé à 18 milliards.

3 juin 2010 :
Promulgation de la loi sur le Grand Paris sans saisine préalable du Conseil constitutionnel.

20 mai 2010 :
L’Assemblée et le Sénat, réunis en commission mixte paritaire, décident de réintégrer le débat public sur Arc Express dans le projet de loi sur le Grand Paris.

27 avril 2010 :
Lors du vote en première lecture sur le projet de loi du Grand Paris, le Sénat supprime le débat public sur Arc Express.

21 mars 2010 :
Jean-Paul Huchon (PS) remporte le second tour des élections régionales. Sa concurrente (UMP), Valérie Pécresse qui avait fait du « Grand Paris de Nicolas Sarkozy » la colonne vertébrale de sa campagne est battue.

2 mars 2010 :
Dans une interview à la revue « L’Architecture d’aujourd’hui », Nicolas Sarkozy juge qu’« il faudra bien à terme aboutir à une entité métropolitaine, comme c’est le cas du Grand Londres ».

[Retour en haut]

1er décembre 2009 :
L’Assemblée nationale vote en première lecture le projet de loi sur le Grand Paris dans lequel la place des collectivités est légèrement revue à la hausse.

7 octobre 2009 :
Le projet de loi sur le Grand Paris, présenté en conseil des ministres, écarte la version « Fillon » au profit du canevas « Blanc ». La procédure d’urgence est choisie afin d’accélérer l’adoption du texte.

30 septembre 2009 :
Dans son rapport « Grand Paris, financement du projet de transports » du 30 septembre 2009, le rapporteur du Budget à l’Assemblée nationale, Gilles Carrez (UMP) plaide, entre autres, pour une assiette plus large du versement transports acquitté par les entreprises et le retour du fonds d’aménagement régional d’Ile-de-France (Farif) dans le giron du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF).

30 septembre 2009 :
Dans une lettre rendue publique par l’AFP, Christian Blanc conteste la version du projet de loi sur le Grand Paris amendée par François Fillon. A ses yeux, la version de Matignon porte « atteinte à l’économie générale du projet de loi au point de risquer de le rendre incohérent avec toute l’action que j’ai conduite depuis dix-huit mois. »

28 juillet 2009 :
Dans l’’avant-projet de loi sur le Grand Paris, la Société du Grand Paris (SGP), bénéficie d’un droit de préemption dans un rayon de 1 500 mètres autour des gares du « Grand 8 » dessiné par Christian Blanc.

30 juin 2009 :
A l’occasion d’une table ronde à La Défense, Nicolas Sarkozy indique que la double boucle sera réalisée par une entité indépendante du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF).

10 juin 2009 :
Création du syndicat mixte d’études ouvert Paris Métropole à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Principalement constitué de collectivités arrimées à l’opposition, le syndicat est boycotté par la plupart des élus de la majorité.

30 avril 2009 :
Daniel Canepa, le préfet de la région Ile-de-France, signe l’arrêté de création du syndicat mixte d’études Paris Métropole.

29 avril 2009 :
A la Cité de l’architecture et du patrimoine, Nicolas Sarkozy dit vouloir « ajouter » et non « retrancher » aux projets des collectivités. Il renonce à de nouvelles institutions. Les élus locaux, dans leur grande majorité, approuvent, sa démarche.

7 avril 2009 :
Aux assises de l’Association des maires d’Ile-de-France (AMIF), Christian Blanc critique de nouveau le conseil régional et son Schéma directeur de la région d’Ile-de-France (SDRIF) auxquels il reproche un manque d’ambition en matière de transports et de développement économique.

17 mars 2009 :
Christian Blanc, en clôture du débat public sur le « Grand Pari », annonce qu’il a présenté son « projet de développement économique et de réseau de transports urbains au président de la République qui l’a fait sien ».

13 mars 2009 :
Les dix équipes d’architectes de la consultation internationale sur le « Grand pari de l’agglomération parisienne » présentent leurs conclusions à l’Elysée. Nicolas Sarkozy les couvre d’éloges.

10 mars 2009 :
Après le tollé provoqué par sa proposition initiale, Edouard Balladur suggère une communauté urbaine « qui associerait aussi des communes extérieures à la petite couronne ».

5 mars 2009 :
Les représentants des principales collectivités des Hauts-de-Seine envisagent, à nouveau d’intégrer Paris Métropole. Le secrétariat permanent de la conférence métropolitaine a accepté leurs exigences tant sur « la parité politique» que sur la « libre sortie du syndicat».

5 mars 2009 :
Le rapport « Balladur » propose la fusion des intercommunalités et des conseils généraux des quatre départements du cœur de l’agglomération dans le cadre d’un Grand Paris composé de représentants élus dans le cadre de circonscriptions supra-communales.

14 et 15 janvier 2009 :
Le maire (PS) de Paris, Bertrand Delanoë, puis le président (PS) du conseil régional, Jean-Paul Huchon s’opposent, devant le comité « Balladur », à la fusion des quatre conseils généraux du cœur de l’agglomération que semble préconiser l’instance.

[Retour en haut]

6 novembre 2008 :
Christian Blanc dévoile les grandes lignes de son « projet de cluster scientifique et technologique » sur le plateau de Saclay.

5 novembre 2008 :
La Conférence métropolitaine valide les statuts du syndicat mixte d’études ouvert Paris Métropole destiné à rassembler « 174 collectivités de l’unité urbaine de la métropole, représentant 8 646 744 habitants ».

22 octobre 2008 :
Installation du comité « Balladur » pour la réforme des collectivités locales, chargé notamment de faire des propositions sur la gouvernance du Grand Paris.

2 juillet 2008 :
Philippe Dallier (UMP) demande au Président de la République de geler les projets d’intercommunalité dans les départements de la petite couronne.

25 juin 2008 :
Lors des assises de la métropole, le secrétariat permanent de la Conférence métropolitaine propose la création d’un « syndicat mixte d’études ouvert ». Les élus de l’opposition, comme de la majorité approuvent la démarche, à l’exception de quelques francs-tireurs comme Philippe Dallier.

10 juin 2008 :
François Fillon, dans une lettre à Jean-Paul Huchon, indique que le gouvernement n’envisage pas d’approuver « dans sa version actuelle » le projet de Schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF).

4 juin 2008 :
Nicolas Sarkozy charge dix équipes internationales d’architectes-urbanistes de réfléchir sur « un projet d’exception pour l’aménagement de la capitale française ».

27 mai 2008 :
Nicolas Sarkozy annonce la création d’« une à deux nouvelles villes » « durables » en Ile-de-France et pointe à nouveau « un problème de gouvernance ».

13 mai 2008 :
Christian Blanc, le secrétaire d’Etat au développement de la région capitale annonce, « d’ici la fin de l’année 2008 », la création d’un cluster « d’envergure mondiale » sur le plateau de Saclay et l’aménagement de la Plaine de France.

7 mai 2008 :
Nicolas Sarkozy adresse une lettre de mission à Christian Blanc, secrétaire d’Etat en charge du développement de la région capitale dans laquelle il précise que « la vision doit précéder le projet et le projet conduire au choix de l’organisation de la gouvernance ».

8 avril 2008 :
Philippe Dallier, sénateur-maire (UMP) des Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) rend, au nom de l’Observatoire de la Décentralisation, un rapport dans lequel il plaide pour la fusion des quatre conseils généraux et des intercommunalités de la petite couronne au sein du Grand Paris.

19 mars 2008 :
Nomination du député (Nouveau Centre) des Yvelines et ancien patron de la RATP Christian Blanc au secrétariat d’Etat au développement de la région capitale.

28 janvier 2008 :
Jean-Paul Huchon, président (PS) de la région ne juge « pas pertinent que le maire de Paris revendique la nécessité d’une grande structure pour le Grand Paris ».

[Retour en haut]

5 décembre 2007 :
La Conférence métropolitaine, espace de réflexion et de discussion de la zone dense initiée par la ville de Paris, annonce la tenue d’assises de l’agglomération parisienne.

17 septembre 2007 :
Le Président, lors de l’inauguration de la Cité de l’architecture et du patrimoine, lance une consultation internationale d’architectes destiné à dessiner les contours de la métropole « à l’horizon de vingt, trente, voire quarante ans ».

26 juin 2007 :
Nicolas Sarkozy, à Roissy, déplore que Paris soit « la seule agglomération de France à ne pas avoir de communauté urbaine ».

[Retour en haut]

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les dates clés du Grand Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X