Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

« Face à la radicalisation, il faut jouer de tous les leviers » – Pierre de Bousquet, préfet du Languedoc-Roussillon et de l’Hérault

Publié le 23/02/2015 • Par Sylvie Brouillet • dans : Actu experts prévention sécurité

Pierre de Bousquet de Florian, préfet de l'Hérault, ex-patron de la Direction de la Surveillance du territoire (DST, devenue DGSI).
Pierre de Bousquet de Florian, préfet de l'Hérault, ex-patron de la Direction de la Surveillance du territoire (DST, devenue DGSI). Préfecture Hérault
Le préfet de la région Landuedoc-Roussillon et préfet de l'Hérault, Pierre de Bousquet, estime nécessaire un véritable partenariat entre l'Etat et les collectivités pour prévenir le communautarisme et la radicalisation. Pour cela, l'ancien patron de la direction de la surveillance du territoire (ex-DST, devenue DGSI) propose plus de transversalité entre les acteurs publics et prône l'amélioration du partage d'informations entre responsables politiques et fonctionnaires. Il appelle également à la responsabilité les élus locaux, tant en matière d'aménagement du territoire que d'accueil des populations récemment immigrées et de conditions d'exercices du culte, notamment en ce qui concerne l'islam.

Lors de sa visite le 7 février à Lunel, le ministre de l’Intérieur a réitéré sa demande d’engagement des collectivités dans la lutte contre la radicalisation auprès de l’Etat. Comment cela se traduit-il ?

Je distingue trois fronts : le premier est d’abord éthique, avec le refus absolu de toute excuse au radicalisme. Le front sécuritaire, pour prévenir les actes terroristes sur le territoire français et à l’étranger, concerne principalement le préfet et les forces de sécurité. Des foyers de radicalisation existent dans le Gard et l’Hérault et environ 80 départs pour le djihad ont été notés sur la région(1).

Le troisième front, c’est la prévention du communautarisme, et des tentations de la radicalisation, avec tous les moyens : éducatifs, sociaux, culturels, économiques. Ces fronts sont liés par deux moyens d’action : la transversalité et le partage de l’information, et la « ré-irrigation » du dialogue par l’action sociale. C’est l’affaire de tous.

Qui doit partager ...
Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Lutte contre le terrorisme : le gouvernement somme les collectivités de prévenir la radicalisation religieuse

Sommaire du dossier

  1. Lutte contre le terrorisme : ce que le gouvernement demande aux collectivités
  2. « Face au risque terroriste : quel rôle pour les collectivités ? »
  3. « Face à la radicalisation, rester unis et travailler ensemble »
  4. Radicalisation : forte hausse des moyens pour les collectivités
  5. Radicalisation : ce que les éducateurs de rue font dans les cellules de suivi
  6. « La prévention de la radicalisation s‘inscrit dans notre mission de protection de l’enfance »
  7. « Il y a autant de formes de radicalisation que d’individus radicalisés »
  8. « Les agents ne sont pas seuls face à la radicalisation » – Marion Leroux, directrice de l’Inset d’Angers
  9. Menace terroriste : les collectivités misent sur la prévention
  10. « Les collectivités ont un rôle crucial à jouer dans la prévention du djihadisme » – Dounia Bouzar
  11. « Il faut s’opposer aux communautaristes » – Patrick Amoyel
  12. FIPD 2016 : 70 millions d’euros aux collectivités, priorité à la lutte contre la radicalisation
  13. « Face à la radicalisation, il faut jouer de tous les leviers » – Pierre de Bousquet, préfet du Languedoc-Roussillon et de l’Hérault
  14. « Les acteurs de la prévention ont un rôle crucial à jouer contre la radicalisation » – Pierre N’Gahane
  15. Prévention de la radicalisation : ce que font nos voisins européens
  16. Radicalisation : des auditeurs de l’INHESJ plaident pour plus de décentralisation
  17. Radicalisation : les maires de banlieues interpellent l’Etat sur sa « politique d’austérité »
  18. « Nous ne sommes qu’aux balbutiements d’une vraie politique de prévention sociale de la radicalisation » – CIPC
  19. Vigipirate Alerte Attentat : les collectivités impliquées
  20. Terrorisme : les élus sensibilisés à la sécurité des policiers municipaux et des pompiers
  21. Police municipale : nouveau bilan des mesures post-attentats, le volet social renvoyé aux maires

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Face à la radicalisation, il faut jouer de tous les leviers » – Pierre de Bousquet, préfet du Languedoc-Roussillon et de l’Hérault

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X