Transports

Quand le téléphérique urbain permet de désenclaver un quartier

| Mis à jour le 20/02/2015
Par
brest2

Bouygues/BMF

Pour relier les deux rives du fleuve qui coupe Brest en deux, la métropole a opté pour une liaison par câble. Un projet qui s'inscrit dans le cadre de la réhabilitation d'une partie des chantiers navals en écoquartier.

Pendant longtemps, un épais mur de cinq mètres de haut a entouré le quartier des Capucins, à Brest. Dans cette ville marquée par une forte présence militaire, cette zone qui abritait des ateliers de construction navale était une véritable cité interdite. Mais, en 2004, la Marine décide de se rapprocher de la rade et de céder aux Brestois ces 16 hectares de terrain, situés sur la rive droite de la Penfeld, le fleuve qui coupe la ville en deux. Une opportunité que saisit Brest métropole pour travailler à un projet d’aménagement ambitieux de l’épicentre. Objectif : attirer une population souvent tentée par la recherche d’un pavillon aux frontières de la métropole, entraînant ainsi un étalement urbain qui menace les activités agricoles.

 

Faibles émissions de CO2

« Nous avons récupéré le site après plusieurs péripéties, notamment sa dépollution, qui n’était pas prévue », se souvient Alain Masson, vice-président de Brest métropole chargé des grands projets ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP