Transports

La troisième ligne de métro fait dérailler la desserte du sud-est toulousain

| Mis à jour le 19/02/2015
Par • Club : Club Techni.Cités

Sur l'aire urbaine de Toulouse, la politique des transports fait encore débat. Les élus du Sicoval s'inquiètent de l'abandon par le syndicat mixte des transports en commun-Tisséo du projet de prolongement de la ligne B du métro toulousain aux dépens d'une troisième ligne de métro. Ils craignent que cela retarde la desserte de leur territoire, qui abrite une zone d'activités de 17 000 emplois.

Claude Ducert, président du Sicoval, communauté d’agglomération du sud-est toulousain (36 communes ; 68 929 hab.) est favorable à la troisième ligne de métro toulousain, projet porté par Jean-Luc Moudenc, son homologue de Toulouse Métropole (37 communes ;725 091 hab.). La preuve, lors du dernier comité syndical du syndicat mixte des transports en commun (SMTC) Tisséo, le 4 février, Arnaud Lafon, vice-président du Sicoval, délégué à la politique des transports et déplacements, a voté la feuille de route du SMTC, qui fait de l’axe structurant une priorité.

En effet, il doit relier, par le nord, plusieurs pôles économiques de l’aire urbaine toulousaine, de Colomiers, où se situe une zone d’activités aéronautiques, à Labège, lieu d’accueil de la zone d’activités tertiaire Innopole, en passant par l’aéroport et la gare. Sauf que sa mise en service ne se fera pas avant 2024.

De plus, « sa faisabilité économique, ses délais de réalisation, sa conception technique et son tracé jusqu’à Labège sont encore de grandes inconnues », précise Claude Ducert. Cela reculera d’autant la desserte de la ville-centre du Sicoval et d’Innopole, un des poumons économiques du territoire avec 17 000 emplois aujourd’hui.

Prolongement de la ligne B du métro

Or, pour l’élu, il y a urgence. Le sud-est de l’aire urbaine toulousaine souffre depuis plusieurs années des embouteillages sur la rocade, avec le risque de voir partir les entreprises « venues sur le Sicoval avec la promesse d’une desserte par le métro », rappelle Claude Ducert.

Une solution a été trouvée avec le projet de prolongement de la ligne B du métro (PLB) jusqu’à Labège. Défendu par le Sicoval, il est aujourd’hui prêt à partir avec une enquête publique lancée en avril et des premiers coups de pioche programmés en septembre pour une mise en service en 2020. Il s’intègre au projet urbain Innometro, qui doit transformer la zone d’activités Innopole en quartier mixte.

Enfin, il est financé à hauteur de 221 millions d’euros, en comptant la participation du Sicoval, sous forme de droits à construire et d’emprunts, ainsi que les aides de l’Etat, du conseil régional de Midi-Pyrénées et du conseil général de la Haute-Garonne.

Reste aujourd’hui à confirmer les 141 millions d’euros promis par le SMTC-Tisséo pour un projet, dont le coût est estimé à 362 millions d’euros.

Les doutes du SICOVAL

Mais aujourd’hui, les élus du Sicoval doutent. Le préfet de la Haute-Garonne n’a toujours pas pris l’arrêté d’enquête publique. Le 3 février, lors d’une matinée organisée par l’observatoire de l’immobilier d’entreprise (OTIE) sur l’accessibilité des pôles tertiaires, Jean-Luc Moudenc aurait affirmé ne pas vouloir du prolongement du PLB, car il serait redondant avec celui de 3ème ligne de métro.

Le courrier de ce dernier, en date du 9 février (cf.document joint), confirmant la nécessité de l’enquête publique sur le PLB pour prendre le temps de la réflexion, ne rassure pas plus le président du Sicoval.

Car, son homologue de Toulouse Métropole précise « que l’intégration de la desserte de Labège dans la 3ème ligne serait une solution plus pertinente et plus profitable à la qualité de la desserte du Sicoval que le PLB (…). Ne serait-ce qu’en raison du lien direct rapide qui relierait le Sicoval à la gare TGV (environ ¼ d’heure) et à l’aéroport (environ 30 minutes)(…) ».

Mobilisation des chefs d’entreprise

Ce contexte a conduit le président du Sicoval à convoquer la presse le 11 février. Près de 200 chefs d’entreprises étaient présents à cette réunion organisée dans le palais des congrès Diagora de Labège, tous unanimes pour lancer un cri d’alarme.

« La desserte du Sud-Est Toulousain n’est pas simplement un projet important pour le Sicoval mais il s’agit d’un projet majeur pour le développement de l’aire toulousaine. Reculer sur la question des transports, c’est prendre un risque pour la dynamique économique toulousaine», insiste Claude Ducert, qui brandit une étude qui place Toulouse au huitième rang des villes françaises en termes d’attractivité, derrière Nantes et Bordeaux.

Toulouse préfère la coopération

Le septuagénaire, qui a bâti le Sicoval, une des premières intercommunalités de France, est inquiet. Un sentiment partagé par de nombreux acteurs économiques. Sur l’aire urbaine toulousaine, cohabitent le Sicoval, Toulouse Métropole et la communauté d’agglomération du Muretain (16 communes ; 87 147 hab.), pas décidés à former une seule entité.

Interrogé à plusieurs reprises à ce sujet, Jean-Luc Moudenc n’est pas favorable à regrouper les trois collectivités qui conduirait à créer une collectivité de plus de 100 communes, « difficilement gérable ». Il préfère l’idée de la coopération. Les trois collectivités sont déjà engagées dans l’élaboration d’un schéma économique commun. Elles sont également dans le même SCOT et le même PDU. Elles ont également la même autorité organisatrice des transports avec le SMTC-Tisséo. De plus, le Sicoval vient d’adhérer à l’EPFL de Toulouse.

Le prolongement de la ligne B à Labège en chiffres

  • Trafic estimé : 35 000 à 38 000 voyageurs/jour
  • Bassin de vie et d’emplois desservis : + de 50 000 personnes
  • Report de déplacements sur les transports en commun : 11 000 déplacements/jour
  • Station Jean-Jaurès au centre de Toulouse : à 23 min de Labège
  • Gare Matabiau de Toulouse : à 25 min de Labège
  • Longueur du prolongement : 5 km (400 m en souterrain, 4,6 km en viaduc)
  • 5 nouvelles stations : Parc Technologique du Canal, Institut National Polytechnique, Innopole, Diagora, Labège
  • Fréquence : 3 min 30 en heure de pointe
  • Investissement (hors frais de maîtrise d’ouvrage) : 362 millions d’€ dont 141 M€ relevant de la part du Sicoval
  • Mise en service en 2020.
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Mobilité propre : de nouveaux outils en attendant les financements

    Le volet “mobilité propre” de la loi d’orientation des mobilités a été dévoilé par Elisabeth Borne et Nicolas Hulot. Comme les autres chapitres de la LOM, il s’appuie en bonne partie sur les collectivités territoriales. Les zones à faibles émissions ...

  • Amiante : comment gérer les nouvelles responsabilités

    Maîtres d’ouvrage pour de multiples travaux sur voirie, les collectivités doivent faire face à de nouvelles contraintes majeures. Avec la Loi El Khomri, il incombe désormais aux collectivités d’anticiper le risque lié à l’amiante dans les enrobés ...

  • Votre actu juridique du 13 au 19 juillet 2018

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 13 et le 19 juillet 2018. ...

  • La procédure de passation d’une délégation de services publics

    Les textes réglementaires (ordonnance et décret « concessions » de 2016) ont conservé des spécificités aux délégations de service public. La passation de ces concessions différentes des autres obéit donc à un régime particulier dont les étapes seront ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X