Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Développement économique

Prêts aux entreprises : comment les régions encadrent-elles le risque ?

Publié le 19/02/2015 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

Fotolia_60798657_S
Fotolia
Les entreprises n’ont peut-être jamais eu autant besoin des prêts, avances remboursables et autres garanties des régions. Mais que se passe-t-il lorsqu’elles n’honorent pas leurs engagements ? Comment les régions peuvent-elles limiter les risques ?

En région Aquitaine, « le taux de remboursement des prêts publics et avances remboursables est de 70 à 75 % », note Christophe Biteau, chef du service administratif et financier à la direction du développement industriel. Comme ces prêts représentent un montant de 5 à 20 millions d’euros par an, la région perd ainsi chaque année 25 à 30 % de sa mise, soit quand même entre 1,25 et 6 millions d’euros par an.

En région Pays de la Loire, Lionel Delbos, directeur général délégué à l’économie et aux innovations, indique un taux de casse de 15 % pour un budget régional annuel de 25 millions d’euros (avances remboursables, prêts, garanties). Pour le seul fonds régional de garantie de 40 millions d’euros, le taux est de 5 % seulement, ce qui représente pour 972 garanties accordées pour 244 millions d’euros de prêts bancaires, une perte de 500 000 euros à mettre en perspective avec le montant de 85,4 millions d’euros garanti par la région Pays de la Loire (35 % de 244 millions d’euros).

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Prêts aux entreprises : comment les régions encadrent-elles le risque ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

20/02/2015 11h59

Si j’étais une banque, échanger des lignes d’écriture comptable contre un pouvoir sur les régions, sur les gens: quel bonheur… De l’encre contre de la sueur et des larmes…
Les banques ne prêtent pas d’argent; en tous cas, pas de cet argent qui correspond à du travail, de la production. Elles prêtent du virtuel qui ne correspond plus à rien.
Quand on pense que ces banques ont ce droit que l’on pensait réservé aux Etats, de créer de la monnaie, sans limites, comme des truands créent de la fausse-monnaie, en toute légalité: ça fait réfléchir… En effet, les banques ont le droit de prêter à l’infini l’argent qu’elles n’ont pas.
Si moi, je prête 10.000€, je ne peux les prêter qu’une fois puisque je ne les aurai plus! La banque, elle…
Que les États acceptent d’être dirigés par les banques, pour moi, c’est un mystère!
Et pour vous?
Connaissez-vous l’article 123 du traité européen TFUE?…

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X