Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Vidéosurveillance

Amiens met fin au moratoire de l’ex-municipalité PS et se réengage dans la vidéosurveillance

Publié le 16/02/2015 • Par Guillaume Roussange • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions

Caméra de surveillance en ville
Fotolia
Convaincue de l’efficacité de la vidéosurveillance, la majorité UMP-UDI élue en mars dernier a décidé d’installer de nouvelles caméras dans le centre-ville. Et prend ainsi le contre-pied de la précédente équipe, socialiste, qui avait décidé de ne plus développer son parc de caméras et d'en limiter ainsi le nombre.

Dix mois après son élection, l’équipe municipale UMP-UDI marque une rupture avec la politique de sécurité menée par ses prédécesseurs socialistes. Symbole de ce virage à 180 degrés : la mairie a annoncé la fin du moratoire limitant à 48 le nombre de caméras de vidéosurveillance installées dans le centre-ville et sur certains axes de circulation.

«S’arrêter à un nombre précis de caméras était inepte. Leur implantation doit répondre aux besoins du terrain », justifie Clément Stengel,  nouvel adjoint au maire chargé de la sécurité et de la tranquillité publique.

Pas d’influence préventive – Jusqu’en 2012, la Ville était considérée comme l’un des rares territoires déterminé à analyser le rapport coût / efficacité de son dispositif. «Le budget de fonctionnement pour 48 caméras avoisinait le million d’euros. Cela valait la peine de s’interroger sur l’attribution de ces moyens  », affirme Emilie Thérouin, l’ex-élue écologiste chargée de la sécurité. Moyennant 15 000 euros, la Ville ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Contenu Premium

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Amiens met fin au moratoire de l’ex-municipalité PS et se réengage dans la vidéosurveillance

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X