Déchets

Les déchetteries devront marquer les DEEE

Par • Club : Club Techni.Cités

Pour atteindre, en 2019, l’objectif de 20 kilos par habitant de collecte de déchets d’équipements électriques et électroniques, il est indispensable de capter les tonnages transitant par les professionnels du bâtiment et de lutter contre les circuits illégaux, a fait valoir Eco-Systèmes, lors de la présentation de son bilan 2014, le 12 février.

 

 

 

DEEE sidom

Les agents des quelque 2 800 déchetteries des collectivités partenaires d’Eco-Systèmesdoivent désormais marquer les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) réceptionnés sur leur site : une mesure requise par l’éco-organisme pour prévenir vols et circuits illégaux.

Ainsi identifiés, les flux issus des déchetteries publiques dissuaderont du vandalisme et du commerce parallèle, dès lors qu’ils apparaîtront clairement comme des produits de recel.

 

Insuffler traçabilité et rigueur aux « nouveaux canaux »

Cette action préventive est d’autant plus nécessaire qu’Eco-Systèmes compte significativement développer les « nouveaux canaux » de collecte que sont les récupérateurs et opérateurs de broyage (qui drainent les déchets des artisans, installateurs de mobilier, chauffagistes, cuisinistes), parmi lesquels peuvent circuler des produits d’origine illicite.

Signataire, depuis fin 2014, d’une « convention qualité » avec la Fédération des entreprises du recyclage (Federec), Eco-systèmes prévoit d’être partenaire de 220 membres de cette organisation professionnelle fin 2015. « D’ici deux ans, tous les sites traitant des DEEE devront être conformes à la norme Cenelec sur la collecte, le transport, la dépollution et le recyclage », indique Christian Brabant, directeur général de l’éco-organisme.

 

Doubler les tonnages d’ici 2019

Les « nouveaux canaux » représenteront 10 % de la collecte en 2015 (environ 40 000 tonnes) et 30 % en 2019, date à laquelle le nouvel agrément d’Eco-Systèmes (2015-2020) prévoit, conformément à la directive européenne du 4 juillet 2012, que seront collectés 20 kilos de DEEE par habitant (soit 65 %, en poids, des quantités mises sur le marché, avec un objectif intermédiaire de 45 % en 2016), contre 7,5 kg en 2014 (37 % du gisement). « Sur ces 20 kilos, 13,5 sont accessibles via les ‘canaux historiques’ que sont les déchetteries, la grande distribution et l’économie sociale et solidaire, le reste devant passer par les installateurs d’équipements domestiques qui confient les DEEE aux récupérateurs et opérateurs de broyage », explique Guillaume Duparay, directeur de la collecte d’Eco-Systèmes.

Globalement, les tonnages récupérés doivent être multipliés par deux la fin de la décennie. En termes de performance par habitant, c’est un quasi-triplement qui est visé.

 

Se rapprocher du producteur urbain de DEEE

Côté collectivités, la lutte contre le pillage des déchetteries devra s’accompagner d’une multiplication des collectes de proximité en milieu urbain, où la récupération piétine à 2,4 kg/an/hab.

A Paris, les opérations menées l’an dernier dans cinq arrondissements ont permis de capter 10 kg pour chaque apport individuel. En 2015, Eco-Systèmes prévoit 300 collectes dans 15 arrondissements et le déploiement de 200 collectes dans les grandes villes. Enfin, l’éco-organisme poursuivra les collectes ponctuelles en pied d’immeuble dans l’habitat collectif.

Des opérations à mener en parallèle avec l’évolution des consignes de tri, souligne Guillaume Duparay : « Il ne faut plus trouver de DEEE dans les encombrants ».

 

1. : qui couvraient 38, 5 millions d’habitants en 2013.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Eau potable : remplacer et rénover les réseaux

    Le remplacement et la rénovation des réseaux d’eau potable sont au cœur de la gestion patrimoniale. C’est une condition nécessaire pour maintenir la performance et la qualité du service public. L’objet de cette fiche est d’en rappeler les enjeux et de ...

  • Éoliennes : les communes vont enfin avoir leur part du gâteau fiscal

    Dix propositions ont été présentées le 18 janvier 2018 par le groupe de travail sur l'éolien lancé par le secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu. Parmi les principales, l'assurance que les communes d'implantation des ...

  • A Tours, la réforme du stationnement sur une voie de garage

    Deux semaines après sa mise en route, la réforme du stationnement à Tours est déjà au point mort : face à la grogne des usagers et des commerçants, le maire Christophe Bouchet a décidé de suspendre le nouveau système, victime de multiples dysfonctionnements. ...

  • Comment reconnaître et prévenir les risques psychosociaux

    Les collectivités locales et leurs établissements publics doivent de plus en plus prendre en considération, dans leur politique managériale, la problématique de la gestion des risques psychosociaux. Pour ce faire, il apparaît important d’identifier et de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X