Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de la ville

Contrat de ville : Arras montre la voie

Publié le 10/02/2015 • Par Emmanuelle Lesquel • dans : Régions

Partenaires multiples exigés. Lundi 9 février 2015, dans l'un des 5 quartiers prioritaires de communauté urbaine d'Arras (62), le ministre de la ville, Patrick Kanner, a signé son premier contrat de ville « nouvelle génération ». Un dispositif multi partenarial à l'échelle d'une agglomération et visant à replacer l'humain au cœur des quartiers.

19 partenaires (1)  ne seront pas de trop pour remettre sur les rails les 5 quartiers prioritaires (30,7 % de chômage, 24 % de familles monoparentales).

Etat, Communauté urbaine d’Arras (Pas-de-Calais), département, bailleurs sociaux ou encore Pôle emploi : « Ce premier contrat de ville est précurseur des prochains. Il est signé à l’échelle d’une agglomération (sur 5 communes). Et à la différence des précédents contrats urbains de cohésion sociale (Cucs) auxquels il se substitue, il engage plusieurs acteurs dans un projet co-construit qui remet l’humain et les habitants au centre du dispositif avec des méthodes nouvelles de démocratie participatives pour que les habitants décident eux-même de leur avenir », a souligné avec satisfaction le nouveau ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, Patrick Kanner près avoir cheminé dans le quartier des Nouvelles résidences.

Définition des objectifs – Ce quartier est l’un des 5 concernés par le dispositif dont l’ambition est de répondre aux 3 enjeux prioritaires : accompagnement des résidents dans leurs parcours professionnels, résidentiels, d’accès aux soins, de réussite éducative et de fonction parentale, amélioration de la qualité de vie du cadre de vie et de l’attractivité du territoire et renforcement de l’égalité des chances.

Implication des collectivités – Pour atteindre ces objectifs, l’Etat s’engage a apporter chaque année 900 000 euros et la Communauté urbaine d’Arras 645 000 euros dont 100 000 euros de subventions aux associations plus l’appui des services de la collectivité . « L’objectif est de donner plus à ce qui ont moins. Ce contrat est issu d’un long travail d’échange sur le territoire avec les différents acteurs débuté dès 2013. Cette démarche innovante multi-sites, intègre aussi naturellement les enjeux de la transition énergétique », se félicite le président de la Communauté urbaine d’Arras, Philippe Rappeneau.Communauté urbaine qui s’était prêté en 2013 à l’expérimentation nationale sur les contrats de ville.

De son coté le Conseil général renforce dans ces quartiers les permanences de la protection maternelle et infantile (PMI) et y installe des équipements structurants, comme la maison du département solidarité sur la place du quartier des Nouvelle résidences. « Nous avons fait le choix très volontaire de regrouper les services ici, au sein de ce quartier », note le président socialiste du Conseil général du Pas-de-Calais, Michel Dagbert. « Des logements mieux répartis, plus écologiques, des services publiques de qualité simple d’accès, ou de la lutte contre les discriminations. C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour les quartiers » positive Patrick Kanner.

Les 400 contrats de villes doivent être signés d’ici à la fin du mois de juin.

Un volet citoyenneté et laïcité à ajouter

Suite aux tragiques événements de janvier, le gouvernement a décidé de rajouter aux contrats de ville un volet citoyenneté et laïcité. « Education, citoyenneté, service civique ou lutte contre la radicalisation, le contenu de ce volet sera défini plus précisément en mars lors du comité interministériel de lutte contre les inégalités », précise Patrick Kanner qui ajoute qu’il va déjà rapidement négocier du budget supplémentaire, notamment pour la mise en place du service civique. Si au regard des délais ce volet « citoyenneté » n’a pu être intégré dans le contrat de ville de la communauté urbaine d’Arras, Patrick Kanner est tout à fait favorable à la création d’un avenant au contrat sur ces questions.

 

Cet article est en relation avec le dossier

Notes

Note 01 Etat, Communauté urbaine d'Arras, le département du Pas-de-Calais. Les 5 communes concernées, la Justice, l'Education nationale, la Caisse d'allocations familiales, la Caisse des dépôts, l'Agence régionale de la santé, l'Agence régionale pour l'habitat Nord-Pas-de-Calais, les bailleurs sociaux : Pas-de-Calais Habitat, le groupe SIA, l'ICF, Pôle emploi, la Chambre de commerce et d'industrie. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrat de ville : Arras montre la voie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X