Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Police municipale

Police municipale : entretien exclusif avec le président de l’AMF, François Baroin

Publié le 09/02/2015 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Baroin AMF entretien 2
P.Marais
Dans un entretien accordé à la Gazette à paraître le 16 février prochain, le nouveau président de l'Association des maires de France, François Baroin livre son analyse sur les chantiers mis en oeuvre après les attentats de janvier. En exclusivité, le Club prévention sécurité en publie les extraits consacrés à la police municipale.

L’assassinat de la jeune policière municipale de Montrouge, le 8 janvier, a posé la question de la protection des agents de police. Le cofinancement des gilets pare-balles par l’Etat annoncé par le ministre de l’Intérieur est-elle une mesure satisfaisante ?

J’ai été l’un des premiers à alerter le gouvernement sur la situation des policiers municipaux, considérant qu’ils sont par leur uniforme une cible prioritaire pour les terroristes. Je remercie d’ailleurs le ministre de l’Intérieur pour son écoute et pour les réponses positives qu’il a apporté à nos demandes concernant notamment la prise en charge partagée des gilets pare-balles.
C’est un volume important d’acquisition à faire car la majorité des services de police municipale ne sont pas équipés. Nous avons demandé au ministère de l’Intérieur de procéder à un achat groupé pour faire baisser les prix et d’assurer la redistribution. L’Etat participera à hauteur de 50% environ à l’achat de ces gilets.

Cette amélioration de la protection ...
Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Police municipale : entretien exclusif avec le président de l’AMF, François Baroin

Votre e-mail ne sera pas publié

USPPM

09/02/2015 08h09

Chers(e) internautes
L’Etat est venu à la rescousse de la police municipale en ce qui concerne les gilets pare balles et les 4000 armes de poing mais les élus employeurs ne sont pas tous favorables à doter les policiers municipaux de moyens de protection et de défense arguant que leur commune n’est pas Chicago, pensez donc comment reconnaître qu’ils n’ont pas réussi à empêcher les délinquants, les truands et les terroristes de passer les portes de leur commune ? Bref, le gouvernement ne peut pas selon le principe de la libre administration des collectivités locales obliger les maires à prendre des dispositions en matière de sécurité, tout en affirmant que le danger est bien réel, protéger les agents c’est aussi leur donner les moyens de riposter et si Clarissa ou son collègue avait pu riposter Coulibaly n’aurait peut être pas continué sa folie meurtrière et tué 4 autres personnes innocentes, mais voila l’article 72 de la constitution de la 5e République favoriserait donc les assassinats. Pour les maires opposés à l’armement des policiers municipaux tous les prétextes sont bons, comme ce maire qui a répondu à ses agents « si vous avez peur, changez de métier », la liste des victimes du devoir n’est sans doute pas assez fournie pour être prise en compte, depuis 1986, 13 victimes qui assuraient des missions inscrites dans le marbre du CGCT, des centaines de blessés en service chaque année ne sont rien sans doute. Les administrés et les policiers municipaux n’ont pas droit à la sécurité.
En cas de carence de la collectivité, n’est-ce pas à l’Etat de prendre des dispositions.
De plus, nous avions demandé à tous les maires de fournir la liste des missions de police municipale ne nécessitant pas un armement et aucune réponse ne nous est parvenue.
Bref certains policiers municipaux assureront encore des surveillances de lieux de cultes munis uniquement d’un stylo 4 couleurs… Alors que les élus employeurs se doivent de prendre toutes les mesures pour que les agents placés sous leur responsabilité exercent toutes leurs missions en sécurité Les pompiers peuvent-ils éteindre un feu sans lance à incendie ?
Je laisse le soin aux politiques de répondre à la question, en espérant que la guerre car il s’agit bien d’une guerre, qui à cours actuellement, ne fasse pas d’autres victimes.
La direction de la communication de l’Union Syndicale Professionnelle des Policiers Municipaux

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X