Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Interview

« Une feuille de route 2015-2020 à laquelle les agents participeront » – François Deluga

Publié le 06/02/2015 • Par Emmanuelle Quémard • dans : A la une, A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

François Deluga, président du CNFPT
François Deluga, président du CNFPT P. Marais
François Deluga, maire (PS) du Teich (Gironde) a été reconduit à la tête du Centre national de la fonction publi­que territoriale le 28 janvier. Il évoque pour la Gazette des communes les grandes lignes de son action pour les six ans à venir.

Après un premier mandat mené tambour battant, quel est aujourd’hui votre état d’esprit ?

Il est certain que nous ne travaillerons pas à un rythme aussi rapide et fort que lors de mon précédent mandat 2009-2014, alors que le CNFPT était confronté aux préconisations du rapport de la Cour des comptes de 2011, à l’application de la loi du 19 février 2007 et à la problématique du 1 %. On ne ­relancera pas de nouveau PND (projet national de développement), cela n’est pas nécessaire, toutes les ­réformes ont été faites. Nous ­allons être davantage dans la consolidation, voire la réorientation, de ce qui a été fait. Nous allons prendre plus de temps pour débattre, réfléchir et mettre en œuvre. En outre, il y a beaucoup de nouveaux administrateurs et nous ­allons leur laisser le temps de s’approprier le fonctionnement de l’institution. Je prévois d’ailleurs à la veille du prochain conseil d’administration du 18 février de réunir l’ensemble des administrateurs et des membres du conseil national d’orientation au cours d’un séminaire.

Concrètement, quelle est la feuille de route pour 2015-2020 ?

Je veux d’abord lancer une phase de concertation et de débat d’environ six mois, avec tous les agents (le CNFPT compte 2 400 agents), pour leur permettre de participer à l’élaboration de cette nouvelle feuille de route, ceci avant le conseil d’administration de septembre. Je souhaite que nous nous penchions sur la qualité des formations, d’un point de vue pédagogique et organisationnel. De même, il nous faut améliorer les relations avec les collectivités et les agents, et veiller à la qualité du travail en ­interne. Je vais, dans ce but, rencontrer l’ensemble de nos partenaires parmi lesquels les associations d’élus, telles que l’AMF, l’ADF, l’ADCF, etc. Ce qui n’a pas été le cas dans le cadre du PND.
Où en est le projet de l’Inet 2020 ?
Un travail plus précis, à partir ­notamment des 50 pistes proposées, sera effectué avant l’été en lien avec le conseil ­national d’orientation et le conseil d’admi­nistration. Je rappelle, par ailleurs, que l’Inet va accueillir en 2015 la première promotion des conservateurs territoriaux des bibliothèques et celle des futurs administrateurs terri­toriaux ayant réussi l’examen professionnel organisé par le CNFPT.

L’attachement du CNFPT à la promotion des valeurs du service ­public, que vous avez réitéré lors de vos vœux le 28 janvier, se traduira de quelle manière en 2015 ?

A la suite des événements tragiques du début de l’année, le Premier ministre et le gouvernement ont rappelé que la laïcité était « le cœur de la Répu­blique ». Ce message concerne directement les agents des services publics. C’est la raison pour laquelle la laïcité sera l’une des grandes causes nationales de l’établissement cette année.

Les vice-présidences renouvelées

Lors du conseil d’administration du 28 janvier, les administrateurs ont également élu les vice-présidents du CNFPT, ­Muriel ­Sauvegrain, adjointe au maire ­d’Orléans, chargée des ressources humaines, des affaires administratives et des marchés publics, et ­Christophe ­Couderc, secrétaire de la Fédération CGT des services publics, respectivement pour les collèges des représentants des collectivités territoriales et des personnels. Le 11 février, la présidence du conseil national d’orientation exercée jusque-là par ­Didier ­Rosez, secrétaire général de la fédération FO des personnels des services publics et de santé, sera également renouvelée.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Une feuille de route 2015-2020 à laquelle les agents participeront » – François Deluga

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X