[Exclusif] Transport

Accessibilité : les obligations sur le matériel roulant se précisent

| Mis à jour le 05/03/2015
Par
accessibilite-aquitaine

Région Aquitaine

Une réunion organisée le 30 janvier 2015 par la Direction générale des infrastructures, dont le Club Technique a eu connaissance, a déterminé les proportions minimales de véhicules accessibles à placer sur les lignes principales des réseaux de transport public. Les quotas diffèrent selon les catégories de véhicules et évoluent d’année en année.

cet article fait partie du dossier

Accessibilité des transports : le nouveau dispositif

Les conditions d’accessibilité des véhicules routiers des transports publics sont en passe d’être éclaircies, dans le cadre de la loi handicap. En effet, une réunion de concertation, organisée par la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM), s’est déroulée le 30 janvier 2015 à Paris. Réunissant les principaux acteurs de la mobilité, la rencontre avait pour principal objectif de définir les contours d’un projet de décret, prévu par l’ordonnance du 26 septembre 2014, qui définira la proportion minimale de matériel roulant accessible à mettre en place sur les lignes principales des réseaux français.

Ces proportions, « allant de 58% à 82% à partir de juillet 2016 », indique Pascal Bureau, administrateur de l’Association des paralysés de France (APF) présent lors de la rencontre, ont d’abord été déterminées et adaptées en fonction des différentes catégories de véhicules concernées. Elles devront également évoluer chaque année dans l’optique d’atteindre 100 % de matériel roulant accessible. Par exemple ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Dossier
Commentaires

1  |  réagir

07/02/2015 03h16 - Henri Tanson

Quelles sont les normes concernant les fauteuils roulants? Y en a-t-il?
Quand on pense qu’une grande partie de la réglementation « handicapés » s’articule autour des contraintes liées à ces fauteuils roulants (encombrement, largeur de passage, espace de retournement, pentes maximales, sol non meubles, etc.) je me demande pourquoi il n’y a rien qui détermine les capacités de ces engins?
Ces règles devraient s’appeler plutôt des règles « fauteuils roulants » plutôt que « accessibilité handicapés ». Je ne parle pas des règles adaptées aux autres déficits physiques, moteurs et autres.
Je pensais plus simple de mettre au point des fauteuils plus compacts, dotés de meilleurs capacités de franchissement, motorisés et de les distribuer gratuitement à tous les handicapés de France plutôt que d’imposer partout des normes très contraignantes, onéreuses, pour un usage, somme toute, assez limité.
Mais ce n’est que mon point de vue…
D’architecte.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP