Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Vingt ans après la Cop 21 : quand les experts s’adonnent à la « prospective optimiste »

Climat

Vingt ans après la Cop 21 : quand les experts s’adonnent à la « prospective optimiste »

Publié le 27/01/2015 • Par Laurence Madoui • dans : France

L’ouvrage édité par la Fondation pour l’écologie politique décrit le monde post-transition écologique de 2035, vingt ans après l’accord universel conclu à Paris pour contenir le dérèglement climatique. Ce « puzzle encore incomplet » s’enrichira des contributions attendues, sur le site de la fondation, jusqu’en novembre.

La 21ème conférence sur le climat (Cop 21), qu’a accueillie la France en décembre 2015, a été un succès : c’est le postulat de « Paris Climat 2015, 20 ans après », l’ouvrage collectif présenté par la Fondation pour l’écologie politique, le 27 janvier.

Une vingtaine d’experts y déroulent divers scenarii d’anticipation politique et économique. La société post-carbone apparaît ainsi comme un « village global pacifié », où les richesses sont partagées, le politique régénérée, le vivant respecté et l’écologie intégrée à toutes les questions de société.

En tout réalisme, cette société est aussi traversée de nouvelles tensions et de nouveaux questionnements. « Partant de cette idée loufoque que la Cop 21 débouchait sur un succès, l’ouvrage forme un ensemble cohérent, résultant de propositions d’auteurs – auxquels n’avait été donnée aucune consigne particulière – à la fois positives et crédibles, observe Marc Lipinski, directeur de recherche au CNRS et président de l’Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies (Arene) d’Ile-de-France. Reste à transformer le rêve en réalité…. »

« Tremplin pour les entreprises et l’emploi »

Le premier chapitre de l’ouvrage, rédigé par Marc Barra, écologue à Natureparif, porte sur la création de la « taxe kilométrique mondiale » décidée à la Cop 21 pour s’appliquer aux produits de consommation courante, en premier lieu alimentaires.
Intitulé « Le kiwi qui en avait marre de faire le tour du monde », l’essai met en avant les avancées constatées deux décennies plus tard : relocalisation industrielle, conversion agro-écologique, gestion locale de la biodiversité.
« Ce qui aurait pu passer à l’époque pour un matraquage fiscal a été un véritable tremplin pour les entreprises et l’emploi », écrit l’expert de l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile-de-France.

En 2035, Paris-Vanves, « commune-quartier » de Paris-Métropole, compte 30 % d’habitat social doté d’espaces collectifs (laverie, atelier vélo). La priorité accordée au logement n’a pas été sans tension en termes d’aménagement urbain, du fait de l’implantation de milliers d’emplois dans les métiers de la transition (de la rénovation énergétique aux services aux personnes en passant par l’agriculture urbaine), intensifiée après le passage aux 32 h dans les grandes entreprises, relatent Lucile Schmid (haut fonctionnaire à Bercy et chargée de la préparation de la Cop 21 au sein d’EE-LV) et Marc Lipinski dans le chapitre consacré à « Paris-Vanves, commune en transformation écologique ».

L’ouvrage se complètera des contributions – illustrées d’un dessin humoristique – à adresser, jusqu’en novembre, au site de la Fondation pour l’écologie politique.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vingt ans après la Cop 21 : quand les experts s’adonnent à la « prospective optimiste »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X