Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Démocratie locale

Une circulaire appelle à la création d’« espaces de dialogue » au niveau local

Publié le 23/01/2015 • Par Hugo Soutra • dans : Documents utiles, Veille documentaire prévention-sécurité

En réponse aux attentats de Paris visant « à porter atteinte aux valeurs républicaines qui sont le fondement de notre démocratie et de notre vivre-ensemble » selon les mots du gouvernement, le ministère de la ville, de la Jeunesse et des Sports a diffusé une circulaire auprès des préfets. Objectif : mobiliser différents acteurs locaux agissant en faveur de la citoyenneté au sein des territoires.

« Le rôle du gouvernement et de ses représentants dans les départements, en plus d’assurer la mission cardinale de sécurité, est de contribuer au resserrement du lien social, notamment à travers la création d’espaces de dialogue avec les associations qui sont au plus près du terrain » explique la circulaire envoyée le 15 janvier dernier aux préfets.

Débats « sans délais » – Professionnels de l’action publique territoriale, sous-préfets en charge de la politique de la ville, adultes-relais et acteurs associatifs de proximité – qu’ils soient engagés dans la politique de la ville, la médiation sociale, l’éducation populaire ou encore dans la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations – devraient être invités « sans délais, dès réception de la présente instruction » en préfecture pour un « dialogue libre sur tous les sujets dès lors qu’ils se placent dans un objectif de prévention, de tolérance, de liberté et de responsabilité. »

L’idée de Patrick Kanner et de la secrétaire d’Etat à la Ville, Myriam El Khomri, est de reproduire à l’échelle locale les réunions post-attentats que le ministère de la Ville et de la Jeunesse a organisé avec une cinquantaine de têtes de réseaux nationaux, les 8 et 16 janvier dernier. « Ce moment très fort doit pouvoir être reproduit dans chaque département. C’est notre souhait, c’est leur demande » exhorte la circulaire. « Il ne s’agit pas d’organiser de manière formelle un débat public sur l’évènement, mais de lancer une discussion libre entre acteurs et avec vous, dont vous saurez le cas échéant tirer les enseignements et les idées fortes » avertissent les ministres.

Brainstorming et réformes ? – Ces espaces de débat doivent permettre de « comprendre pourquoi de telles dérives sont possibles, prévenir les phénomènes de radicalisation, valoriser et faire remonter les bonnes pratiques, établir des compte-rendu des propositions ou suggestions formulées, combattre sans relâche l’antisémitisme et l’obscurantisme mais également lutter contre les risques d’amalgame et de stigmatisation qu’encourent nos compatriotes de confession musulmane ou habitant les quartiers de la politique de la ville. »

« Inévitablement, ces débats que vous allez organiser vont avoir des effets sur la perception que peuvent avoir les acteurs de leur propre action, sur les priorités qui ont été mises en avant jusqu’à présent dans le déploiement des différentes politiques publiques, au premier rang desquelles la politique de la ville et plus largement les modalités de l’action publique, sur la nature des relations entre les acteurs publics et les associations. Tout cela est évidemment capital et utile pour l’adaptation des réponses publiques qu’il nous faudra, avec les collectivités territoriales, apporter » précise la circulaire.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une circulaire appelle à la création d’« espaces de dialogue » au niveau local

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X