En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Culture

Fleur Pellerin aux collectivités territoriales : « Ne baissez pas la garde »

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

Fleur Pellerin © SIPA/B.Bisson

Dix jours après les attentats des 7 et 9 janvier 2015, la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a profité de la présentation de ses vœux à la presse, le 19 janvier, pour adresser un message aux collectivités territoriales. Elle les a exhortées à poursuivre leur soutien aux politiques culturelles de proximité, afin de "reconquérir tous les territoires de la République". La locataire de la Rue de Valois a également indiqué quelques priorités pour l’année 2015.

 

Bibliothèques – « plus nombreuses que les bureaux de poste » – salles de cinéma, musées, monuments, services d’archives, écoles de musique et de danse, centres d’art dramatique, lieux de création et de diffusion, librairies, associations culturelles, média de proximité… En présentant ses vœux le 19 janvier, la ministre de la Culture a égrené  la liste presque complète des services de proximité qui constituent le « réseau exceptionnel » sur lequel Etat et collectivités territoriales doivent s’appuyer pour « reconquérir les territoires de la République ».

« Ne baissez pas la garde sur la culture afin de répondre à ce qui fracture la société, même si les finances locales sont tendues, car la culture est ce qui fait notre société », a lancé Fleur Pellerin à l’adresse des collectivités.
« La République n’a pas tenu toutes ses promesses. Il y a encore trop de territoires où la culture n’est pas accessible partout et par tous, souvent faute de moyens et de passeurs. »

Pour ce qui est de l’effort financier de l’Etat, la ministre a fait valoir le dégel anticipé des crédits mis en réserve de précaution. Enveloppe  destinée au soutien à la création et la diffusion.

Travail interministériel – La semaine prochaine, la ministre compte présenter, en conseil des ministres, une « feuille de route » commune avec sa collègue de l’Education Najat Vallaud-Belkacem. Ambition qu’elle annonce aussi forte que le « plan Tasca-Lang » de 2001. Les écoles primaires et les établissements en zone d’éducation prioritaire en seront les principaux bénéficiaires.

Autre rendez-vous : dès mardi 20 janvier, la ministre va réunir les directeurs régionaux des affaires culturelles (Drac) pour étudier « les zones blanches culturelles » et « parler des initiatives innovantes en matière de tolérance. »
La ministre compte travailler « en lien avec le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports. » Le travail interministériel vaudra également pour l’emploi artistique – dossier largement dominé par la problématique du régime des intermittents du spectacle, qu’elle compte ouvrir en septembre prochain avec son collègue du travail François Rebsamen.

Renouveau du pacte avec les collectivités –  « La réforme territoriale nous engage à une meilleure coordination » des politiques culturelles, estime la ministre, qui a réaffirmé sa volonté de maintenir le maillage des services déconcentrés de son ministère, malgré la future fusion des régions. Fleur Pellerin a précisé qu’elle comptait distinguer entre « implantation territoriale » et « fusion administrative » des Drac.

La ministre appelle de ses voeux un « renouveau du pacte avec les collectivités qui soutiennent la culture ». Précisément, il s’agira des collectivités s’engageant à maintenir leurs crédits culturels sur trois ans (1). Cette démarche connaîtra prochainement une première traduction concrète à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Enfin, la ministre a rappelé que son projet de loi « création, patrimoine et architecture » serait présenté en conseil des ministres « courant mars » et débattu au Parlement « afin la fin du premier semestre. »

Haut de page

  • VoirRéduire

    Notes

    Note 01 - une mission a été confiée Jérôme Bouët, inspecteur général des affaires culturelles, pour recenser les collectivités potentiellement concernées - Retourner au texte

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.