Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Drame de Montrouge

« Il nous faut apporter une réponse cohérente aux policiers municipaux » – François Pupponi, vice-président de l’AMF

Publié le 16/01/2015 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu experts prévention sécurité

pupponi francois
fabien calcavechia
Après la réunion du 16 janvier entre le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et les représentants de l'Association des maires de France (AMF) sur les polices municipales, le député-maire (PS) de Sarcelles, François Pupponi, qui était présent en tant que vice-président del'AMF, a répondu à nos questions.

Huit jours après la mort de Clarissa Jean-Philippe, cette policière municipale tuée le 8 janvier à Montrouge, l’Association des maires de France (AMF), représentée par son nouveau président François Baroin, Christian Estrosi et vous-même, a rencontré ce vendredi 16 janvier le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, pour évoquer la situation des polices municipales. Qu’en est-il ressorti ?

Nous avons tout d’abord affiché l’unité des maires face au ministre de l’Intérieur. Nous lui avons porté la demande de travailler ensemble. Après les événements que nous avons vécus, il y a une volonté commune de réviser notre façon de travailler et d’apporter des changements dans l’organisation de la sécurité intérieure.

Concernant les policiers municipaux, nous avons demandé des financements pour les équiper en gilets pare-balles. Il devrait également y avoir des évolutions statutaires.

Les syndicats se disent en colère. Ils réclament un armement systématique pour être mieux protéger face au ...
Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il nous faut apporter une réponse cohérente aux policiers municipaux » – François Pupponi, vice-président de l’AMF

Votre e-mail ne sera pas publié

patounet

16/01/2015 07h53

Au jour d’aujourd’hui et par rapport aux circonstances où se trouve la FRANCE, j’exerce le métier de garde champêtre (cadre d’emploi de la police municipale) et je me rencontre d’une chose, l’état Français a décrété le plan vigipirate à son maximum. Sur la commune où j’exerce, une brigade de gendarmerie, armée jusqu’aux dents du fait de ce plan vigipirate, par contre, du fait de ma profession, je suis présent à l’entrée et sortie des écoles (en uniforme), je suis présent dans les rues et moindres recoins de ma commune où j’exerce et je me retrouve devant les écoles avec la gendarmerie qui eux sont armés jusqu’aux dents et moi, sans aucunes armes (même pas un baton de défense pour me défendre)!!!!!!!!!! Aujourd’hui, par rapport aux circonstances, je veux subvenir à ma propre défense (déjà car je suis une cible (ces jihadistes veulent tuer du flics) et je veux subvenir à la défense du concitoyen pour lequel je suis présent à chaque instant dans les rues de ma commune!!!! Je demande donc à ce que l’état Français prenne ses responsabilités et inflige aux maires de chaque commune d’armer ses gardes champêtres ou policiers municipaux. Ne serait-ce que par rapport à ces extrémistes qui ne pensent qu’à tuer du flic!!!!!!!!!!!!!

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X