En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

élections professionnelles

[Cartographie] Elections professionnelles dans la fonction publique : résultats détaillés et analyses

Publié le • Mis à jour le • Par • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

0

Commentaire

Réagir

carte_election_fpt © La Gazette

Le ministère de la Fonction publique a publié, fin décembre, des résultats détaillés des élections professionnelles par comité technique. Pour consulter les infos par collectivité, et les analyses qui peuvent être réalisées, La Gazette a élaboré plusieurs cartes.

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Elections professionnelles dans la fonction publique 2014 : tous les résultats, tous les enseignements

 

Cliquez sur les points pour avoir les résultats détaillés. Le fichier fourni par le ministère ne comprenant aucune donnée de géolocalisation, certains points sont mal placés. Signalez-nous les erreurs : sabine.blanc@groupemoniteur.fr en indiquant le nom du comité technique et ses bonnes coordonnées ou son adresse.

Pour mémoire, au global, la CGT demeure la première organisation de la FPT, avec 29,5 % du total des voix. Viennent ensuite la CFDT (22,3 %), puis FO (17,7 %).

La CGT est le syndicat majoritaire dans tous les types de collectivités, sauf dans les services départementaux d’incendie et de secours, où c’est FO qui arrive en tête (26 Sdis concernés), suivis de la FA-FPT et de la CGT.

De même, les EPCI à fiscalité propre sont plus nombreux à avoir comme syndicat majoritaire la CFDT que la CGT (201 EPCI contre 193 dans le second cas).

La situation des conseils régionaux est également particulière. La CFDT est majoritaire dans huit d’entre eux ; la CGT dans sept. Viennent ensuite l’Unsa (quatre régions) puis FO.

Participation parfois très faible - Les résultats communiqués par le ministère permettent aussi de connaître le détail des taux de participation. Rappelons que Marylise Lebranchu avait indiqué avant le scrutin qu’un taux moyen inférieur à 55 % constituerait « un vrai souci ».

Les dix collectivités où le taux de participation est le plus faible sont :

  1. centre de gestion de Guyane (14,7 %)
  2. ville de Gagny (Seine-Saint-Denis) (20,30 %)
  3. communauté de communes de Pont-Audemer (Eure) (20,7 %)
  4. commune des Avirons (La Réunion) (20,9 %)
  5. communauté de communes Bayeux intercom (21,5 %)
  6. ville de Montgeron (Essonne) (21,5 %)
  7. communauté d’agglomération de Montélimar (21,7 %)
  8. ville de Maisons-Alfort (Val de Marne) (24 %)
  9. commune de Cilaos (La Réunion) (24,4 %)
  10. communauté d’agglomération des Hauts de Bièvre (Hauts-de-Seine et Essonne) (24,7 %)

De nombreuses collectivités d’Ile-de-France sont concernées par un faible taux de participation. Preuve d’un moral des territoriaux en berne en lien avec la prochaine création de la métropole de Paris ?

D’une manière générale, la réforme territoriale en cours, aux contours encore flous, notamment pour les agents, pourrait aussi avoir eu des conséquences sur la participation. Au centre de gestion des Ardennes par exemple, le taux n’est que de 27,5 %.

Par ailleurs, d’une manière générale, dans les conseils généraux, la participation est plutôt faible, ce qui n’est pas le cas pour les régions. Un seul conseil régional (Centre) montre un taux inférieur à 50 %, avec 39,4 %. Certaines grandes régions affichent au contraire des participations très fortes, comme l’Ile-de-France (73,6 %), Paca (75,4 %) ou encore le conseil régional de Bretagne (70,3 %).

Les diverses mesures d’économies décidées dans les collectivités pour maîtriser la masse salariale sont sans doute aussi en cause, comme à Massy notamment.

Enfin, la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires pourrait avoir laissé des traces, à Garges-lès-Gonesse (Val d’Oise) notamment, où seuls 27,1 % des agents inscrits ont voté. Même constat à Massy (Essonne) et Bezons (Val d’Oise), respectivement 28,7 % et 29,7 % de taux de participation.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.