Déchets

ERP, premier éco-organisme «désagréé»

Par • Club : Club Techni.Cités

Eco-Systèmes

Une centaine de collectivités vient de changer d’éco-organisme. Un basculement indépendant de leur volonté, dû au non-renouvellement de l’agrément d’ERP, présent depuis 2006 dans la collecte et le traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques. Du jamais-vu dans le paysage des éco-organismes.

Les 94 collectivités qui avaient confié la gestion de leurs DEEE à ERP France viennent d’apprendre que leur partenaire a changé : l’éco-organisme référent est désormais Ecologic pour 20 d’entre elles issues de 4 départements, et Eco-systèmes pour 74 structures de 11 autres départements. Ainsi en a décidé, le 6 janvier, le comité de conciliation réuni par l’Organisme coordonnateur des DEEE.

Les raisons de la « manip » ? Le non-réagrément d’ERP signifié, le 31 décembre 2014 par le ministère de l’Ecologie, par un courriel succinct de la direction générale de la prévention des risques (DGPR) au directeur de l’éco-organisme. « Pour les collectivités, rien ne change, assure Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage (CNR). Les tonnages continueront à être repris en déchetterie selon les mêmes modalités qu’auparavant. » ERP représentait jusqu’alors environ 10 % des DEEE collectés (40 000 t/an) ; aujourd’hui, Eco-systèmes pèse désormais 82 % des tonnages et Ecologic 18 %.

Un nouvel actionnaire, regardé de travers – ERP est le premier éco-organisme en exercice à devoir cesser ses activités pour cause de non-réagrément par les pouvoirs publics. Les raisons du désaveu n’étant pour l’instant pas développées par les ministères de tutelle (Ecologie, Economie, Intérieur), le recalé a beau jeu d’incriminer une décision prise sous influence d’une « campagne de dénigrement ».

Dans un premier temps, celle-ci s’est focalisée sur l’actionnariat d’ERP, dont l’éco-organisme allemand Landbell, intervenant dans les emballages, a pris le contrôle en juin 2014(1). Christophe Pautrat, président d’ERP France, relate avoir « exposé, à l’été, cette nouvelle gouvernance à la DGPR, qui n’y a alors pas vu un problème. Une étude interne à Bercy, menée par la direction des affaires juridiques, n’a pas, non plus ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • L’actu juridique de la semaine

    Notre sélection de jurisprudences et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiées par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 21 et le 27 juillet 2017. ...

  • 7 conseils pour sécuriser vos déchetteries

    Les déchetteries en France représentent plus de 4 500 sites et 1 750 maîtres d’ouvrage publics et privés. La sécurité des sites fait écho non seulement aux vols de matériaux, mais également au vandalisme et parfois même à l’agression des gardiens. ...

  • Les CAUE inquiets pour leurs moyens financiers

    A la peine pour boucler leur budget, certains départements sont tentés de rogner celui de leur Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE). Vigilante, la Fédération nationale des CAUE rappelle que le vote d'une taxe dédiée est ...

  • Les communes ne peuvent toujours pas s’opposer à Linky… pour le moment

    En suspendant pour la deuxième fois une délibération de la ville de Tarnos, le tribunal administratif de Pau refuse de donner raison aux collectivités qui interdisent le déploiement des compteurs électriques intelligents d’Enedis. Pour autant, l’affaire devra ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X