Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • Nous sommes solidaires de l’équipe de Charlie Hebdo – 5 dessins pour la liberté d’expression

Liberté d'expression

Nous sommes solidaires de l’équipe de Charlie Hebdo – 5 dessins pour la liberté d’expression

Publié le 08/01/2015 • Par La Rédaction • dans : A la une, France

CharlieHebdo-une
Charlie Hebdo
Nos rédactions expriment leur tristesse et leur solidarité suite à l’attaque contre « Charlie Hebdo », le 7 janvier, qui a provoqué le décès de journalistes et dessinateurs de grand talent et irréductibles défenseurs de la liberté d’expression. Les rédactions de la Gazette des communes, Le Courrier des maires, La Lettre du Cadre, La Gazette Santé Social, Technicités, Association mode d’emploi, et Acteurs du sport. Nos dessinateurs apportent leur contribution avec de nouveaux dessins, pour affirmer que la liberté d'expression ne peut être abattue par de tels actes.

Un dessin vaut mieux qu’un long discours. Nos dessinateurs réagissent à la tragédie vécue par la rédaction de Charlie Hebdo.

Patrick Lestienne

Patrick Lestienne

Matthieu Roussel

Matthieu Roussel

Pinel

Pinel

Charlie-clod

attentat-Charlie-pinel

Couverture du numéro du 1er novembre 2011 de Charlie Hebdo

Couverture du numéro du 1er novembre 2011 de Charlie Hebdo

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Nous sommes solidaires de l’équipe de Charlie Hebdo – 5 dessins pour la liberté d’expression

Votre e-mail ne sera pas publié

paul boulvrais

08/01/2015 05h51

Une pensée aussi pour les deux policiers tués sur place en tentant de s’interposer et pour leurs familles.

nathaliebg92

08/01/2015 09h05

C’est la République qui a été attaquée hier, la République et ses valeurs, la Liberté qui figure dans sa devise.
Je ne pensais pas qu’on pouvait encore mourir en France pour cela.
J’espère que les auteurs de l’attentat seront vite arrêtés par les services de police, et traduits devant la justice

jacques89

08/01/2015 10h21

Mon fils me disait hier au téléphone, en m’entendant chialer: « mais ce n’est pas la famille? » Oui, oui, je lui répondis, C’est la Famille!!!

interco

08/01/2015 10h35

En ce triste jour, nous avons perdu une partie de notre âme.
Fidèle lecteur de Charlie, la lucidité des dessins et des textes de ce journal m’ont accompagné depuis longtemps et appris à chercher toujours le bon sens et à combattre la connerie et Dieu sait que c’est la chose du monde la mieux partagée.
Merci pour votre témoignage !

Henri Tanson

08/01/2015 11h07

Un assassinat organisé, préparé, prémédité.
Qui est derrière?
Quel est le but poursuivi?
Il nous faudrait attendre avant de tirer ces conclusions qui nous semblent TROP évidentes.
Atteinte à la liberté d’expression?
Possible, mais il peut y avoir d’autres raisons plus sournoises. Le résultat certain, c’est la montée de la haine.. Mais si c’était ça le but, à qui cela profiterait-il?
Trop de média et de politiciens affirment que c’est ce que cela semble être…
Idiots…

Georges

08/01/2015 01h39

nous comptons tous sur les forces de Police pour arrêter ces barbares. trois des leurs ont perdu la vie. quand à notre culture basée sur l’humour et le dérision, nous venons de prendre le deuil. une grande tristesse s’abat sur notre pays…
notre république doit répondre avec la force nécessaire pour faire taire ces assassins.
je présente mes condoléances aux familles.

PETIOT Rémy

09/01/2015 09h36

Ces assassinats s’ajoutent à tous ceux des guerres de religions, toutes les religions. Il est difficile de concilier dogme et tolérance. Il serait temps d’aller vers le siècle des lumières mais nous n’en prenons pas le chemin, qu’il s’agisse des religions déistes ou politiques. Triste chemin de fermeture et soumission pour l’humanité.

Isabelle Revol

09/01/2015 10h17

On peut aujourd’hui en France mourir pour des idées et des dessins. Afin que ces dessinateurs, journalistes, chroniqueurs, économiste, policiers, ne soient pas morts pour rien, Charlie Hebdo doit continuer à vivre sa vie. Non sans douleur.
Je suis dans la peine comme beaucoup de personnes, alors restons déterminés à faire face et à rester debout.

bouboule

10/01/2015 10h50

Si Alla était si grand il aurai pas besoin de couillons pour faire le boulot a sa place .
Vive la france solidaire

LDA

15/01/2015 11h49

Malheureusement et même si j’avais beaucoup de plaisir à voir les desssins de Cabu, Wolinski, Tignous et Charb. Je connaissais moins bien les 2 derniers. J’en suis rendu à penser que l’amour absolu : de la Liberté qu’elle soit d’expression ou de toute forme, de Dieu… ne peut amener que des situations absolues. De violence, de rejet, de mort.
Provocateurs dans l’âme, ils n’ont pas su ou voulu admettre le risque, conscients ou pas, ou l’ayant admis voulu freiner leurs élans.
Desproges disait : « on peut rire de tout mais pas avec tout le monde »: triste validation post-mortem.
C’était leur jihad à eux : aider les esprits à se libérer des carcans idéologiques…mais certains ne veulent pas qu’on ôte leurs chaînes tant celles-ci les contenant font sens autour de leur vacuité existentielle.
Paix sur terre aux hommes de bonne volonté.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement