Funéraire

Existe-t-il une réglementation spécifique pour la création par une commune d’un site cinéraire ?

| Mis à jour le 19/01/2015
Par
Columbarium at a cemetery, public storage of cinerary urns

studioportosabbia - Istock

La loi du 19 décembre 2008 relative à la législation funéraire instaure, dans son article 14, l’obligation pour les communes de 2 000 habitants et plus ou les EPCI de 2 000 habitants et plus compétents en matière de cimetières de disposer d’un site cinéraire (article L. 2223-1 du code général des collectivités territoriales). Elle précise que le site cinéraire comprend un espace aménagé pour la dispersion des cendres et doté d’un équipement mentionnant l’identité des défunts (souvent dénommés « jardin du souvenir ») ainsi qu’un columbarium ou des espaces concédés pour l’inhumation des urnes (article L. 2223-2 du code général des collectivités territoriales).

Le conseil municipal a la possibilité de créer un site cinéraire dit « isolé » (c’est-à-dire en dehors du cimetière et non contigu à un crématorium). Pour la création et l’extension de cimetières, la réglementation funéraire impose des sujétions particulières – notamment de distance minimale par rapport aux habitations – afin de tenir compte des risques environnementaux liés à la décomposition des corps. Les risques sanitaires engendrés par les cendres issues de la crémation sont nettement plus faibles, voire inexistants. De ce fait, il n’apparaît pas nécessaire d’imposer une distance minimale des habitations pour l’implantation d’un site cinéraire. Cet équipement est souvent édifié au sein du cimetière et respecte, de fait, les dispositions précitées.

Pour la création d’un site cinéraire, il n’existe pas de renvoi dans le code général des collectivités territoriales aux dispositions régissant la création et l’extension de cimetières. Il n’y a donc pas de procédure imposée par les textes. L’édification d’une clôture n’est donc pas obligatoire. Par conséquent, la commune peut décider de la manière dont elle va procéder à cette création sous réserve qu’il n’y ait pas atteinte à l’ordre public et que les dispositions de l’article 16-1-1 du code civil prévoyant que « les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traitées avec respect, dignité et décence » soient respectées.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP