Circulation et stationnement

Décentralisation du stationnement : Paris prend les devants

| Mis à jour le 22/12/2014
Par

Au 1er janvier prochain, de nouvelles règles de stationnement de surface, ainsi qu’une revalorisation des frais de mise en fourrière, vont entrer en vigueur dans la capitale. Selon le maire-adjoint, Christophe Najdovski, l'ambition est de "désencombrer l'espace public". Ces mesures, qui sonnent comme un début de réforme du stationnement avant l’heure, sont loin de faire l’unanimité du côté des automobilistes.

Pas de temps à perdre. Alors que le calendrier de la loi de décentralisation du stationnement se dessine à peine, Paris semble déjà à pied d’œuvre pour préparer la réforme qui pourrait être généralisée dès 2016.

A partir du 1er janvier prochain, les automobilistes voulant se garer dans les rues de la capitale devront en effet se plier à de nouvelles règles. Celles-ci concerneront d’abord les 142 000 places de stationnement payant de surface disponibles dans la capitale. A ce niveau,le Conseil de Paris a approuvé le 16 décembre dernier plusieurs mesures dans le but d’inciter les usagers, notamment les résidents, à plus utiliser les parkings souterrains, et de permettre une plus grande rotation des véhicules.

Des tarifs en augmentation - Le changement de taille concerne en premier lieu les tarifs, qui subiront une augmentation importante. Les habitants de la capitale seront tout particulièrement concernés, puisqu’ils verront le montant pour garer leurs voitures sur la voirie grimper à ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

04/01/2015 10h04 - Bertrand

Apres chaque nouvelle election municipale, la mairie de Paris se livre a une augmentation substantielle des impots afin de financer les frais de fonctionnement en augmentation constante depuis 2001. Apres avoir réduit le nombre de places de stationnement en surface de plus de 40.000 (merci M. Delanoë), désormais c’est l’équipe bobo-écolo-gauchiste de Mme Hidalgo qui s’attaque aux automobilistes. On remarquera le courage politique : absence totale de communication sur le sujet ! C’est simple, pour ma part je n’ai decouvert le pot au roses qu’en payant mon stationnement résidentiel du 2 janvier, puisque celui-ci était passe de 65 cents a 1,50€ sans crier gare, et bizarrement la fin autorisée du stationnement indiquait le lendemain matin (un samedi) alors que la précédente règle aurait indique le lundi ! Bref ZÉRO COMMUNICATION SUR LE SUJET = ZÉRO POINTE A CETTE ÉQUIPE DE FAUX-CULS. Sur ce, amis automobilistes parisiens, la mairie de Paris vous envoie ses bons voeux de mépris pour la nouvelle annee !

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP