Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Budget 2010

Eure : un budget sous de mauvais augures

Publié le 19/02/2010 • Par Patrick Bottois • dans : Régions

Le département de l’Eure a adopté, le 9 février, son budget primitif 2010, en hausse de 2% à 599 millions d’euros.

Traditionnellement validé en décembre, le vote de budget avait été reporté par le président du département, faute de lisibilité. En préambule, Jean Louis Destans (PS) a présenté quelques conséquences financières des réformes à venir conduites par le gouvernement, « de mauvais augure pour les départements ».
Notamment celle de la suppression de la taxe professionnelle, qui, selon l’élu va se traduire, malgré son remplacement par une cotisation économique territoriale, par une perte de recettes de 9,5 millions d’euros pour la collectivité.

Le budget adopté est cependant en hausse, entre autre pour faire face à la demande sociale.

Dépenses
Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 390 millions d’euros, soit 65,1 % du budget total, en hausse de 1%. La masse salariale augmente de 4%, à 55,7 millions d’euros, alors que les charges sur salaires diminuent de 1%, à 23 millions d’euros. Le budget de l’action sociale monte de 3%, à 201 millions d’euros, cependant qu’à 12,2 millions d’euros, l’entretien des routes recule de 6%.

Côté investissements, ceux-ci totalisent 209 millions d’euros, mais seulement 149 millions d’euros en opérations réelles (-1,3 %).
Les chapitres principaux en sont les collèges avec 29 millions d’euros (-0,5 %), les routes avec 28 millions d’euros (-23%), le logement, en augmentation de 36% à 9 millions d’euros. Ou encore les aides aux communes et interco qui ne varient pas, à 27 millions d’euros, le remboursement de la dette (+ 12,4 %) à 21 millions d’euros et les subventions, en hausse de 16,6% à 12 millions d’euros.

La collectivité avait fait appel au dispositif FCTVA en 2009 et atteint le montant cible.

Recettes
Concernant les recettes, il n’y aura pas de hausse des taxes d’imposition directe, un effet base les augmentera toutefois de 2% à 166 millions d’euros. Les impôts et taxes, quant à eux, reculeront de 3%, à 114 millions d’euros, les droits de mutation étant les plus touchés avec un recul de 21% à 38 millions d’euros.

Les dotations de l’Etat seront également en baisse de 1% à 130 millions d’euros.

Emprunts et dettes
Enfin, le niveau d’emprunts, sans exposition aux produits toxiques, atteindra 68 millions d’euros (+ 9%). L’encours de la dette affichera, lui, une hausse de 7,7%, à 270 millions d’euros.
Quant à l’autofinancement, il recule de 11% à 59 millions d’euros. (-11 %), l’autofinancement obligatoire s’élevant à 33,6 (-17 %) et l’autofinancement volontaire à 25,4 (+ 5 %).

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Eure : un budget sous de mauvais augures

Votre e-mail ne sera pas publié

dudule

22/02/2010 08h56

un budget dont l’accouchement a été difficile mais cela, est normal en période de gesticulations électorales.
Pensez, messieurs et mesdames les élus à réduire considérablement les dépenses somptuaires( festivités, frais de bouche, subventions dans le souffle du vent….) et vous équilibrerez votre budget!!!!
un contribuable du 027…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X