Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Expulsion

La Fondation Abbé Pierre s’insurge contre l’expulsion du squat de Bagnolet

Publié le 12/02/2010 • Par La Rédaction • dans : Régions

La Fondation Abbé Pierre "s'insurge" le 13 février 2010 dans un communiqué contre l'expulsion par la police le 10 février d'un squat situé dans un immeuble appartenant à la ville de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), estimant que les autorités auraient dû respecter la trêve hivernale.

Sans vouloir contester la légalité de l’intervention, la Fondation Abbé Pierre est profondément choquée que l’on jette à la rue des familles au moment même où le froid et la neige mettent en péril la santé ou la vie des personnes, selon le communiqué.

Les autorités auraient a minima pu attendre le 15 mars et la fin de la trêve hivernale pour procéder à cette intervention, poursuit la Fondation, jugeant que le principe d’humanité ne peut être relégué au second plan….

Au-delà de cet événement, dans une situation de pénurie de logements extrême et de grave fragilisation des familles, on ne peut s’étonner que certains aient recours à des solutions de fortune – faute de mieux, poursuit la Fondation.

La mairie de Bagnolet et la préfecture de la Seine-Saint-Denis ont tenté de justifier l’évacuation de ce squat.

Pas lié à la trêve hivernale car il s’agit d’un squat

L’association Droit au logement (Dal) a dénoncé « une expulsion en plein hiver ».

La préfecture a fait valoir le 12 février 2010 que les autorités n’étaient pas liées à la trêve hivernale dans le cas de cet immeuble de Bagnolet, car il s’agissait d’un squat.

Selon les autorités, 20 personnes, uniquement des hommes, vivaient dans le squat. Selon le Dal, elles étaient une quarantaine, avec des enfants.

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La Fondation Abbé Pierre s’insurge contre l’expulsion du squat de Bagnolet

Votre e-mail ne sera pas publié

trotier Yvette

13/02/2010 07h25

Je suis indignée à cause du froid, de la façon dont ça s’est passé, de l’impossibilité pour les gens d’obtenir un logement, de cette inhumanité des pouvoirs quels qu’ils soient et des mesures qui sont prises quotidiennement notamment par rapport aux étrangers . soumettre le commentaire

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X