Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Quartiers prioritaires

Participation des habitants : le ministère de la ville récompense une centaine d’associations

Publié le 08/12/2014 • Par Hugo Soutra • dans : Actu prévention sécurité

Souhaitant faire émerger la « participation des habitants » non pas depuis le niveau national mais à partir du terrain, le ministère de la Ville a récompensé 93 projets favorisant la mobilisation citoyenne dans les quartiers populaires. Cette bourse d’expérimentation a permis de repérer plus de 500 initiatives locales susceptibles de servir de ressources pour la négociation des prochains contrats de ville.

Afin que la « participation des habitants » ne demeure pas un « vœu pieu », 93 associations et centres de ressources ont été primées par le ministère de la Ville et se répartiront la somme d’1,2 millions d’euros. Parmi les lauréats de cette bourse d’expérimentation créée dans le cadre de la récente réforme, on retrouve :

  • la CNL 38 qui organise des formations citoyennes pour favoriser la participation des habitants dans l’Isère ;
  • « Si on s’alliait (SOSA) », alliance citoyenne menant un travail de « community organizing » à Rennes ;
  • le pôle de ressources en développement social des Pyrénées-Orientales, qui co-construit les conseils citoyens avec la population locale ;
  • l’association Voisin Malin qui promeut la communication par les pairs en Ile-de-France ;
  • les centres de ressources en politique de la ville (CRDSU, Profession Banlieue, RésoVilles, Trajectoire Ressource) accompagnant les professionnels dans la mise en place des conseils citoyens et de démarches participatives ;
  • « Comme par enchantement », association qui s’est également donnée pour mission la mise en place des conseils citoyens, cette fois-ci dans l’accompagnement des habitants de Strasbourg ;
  • Zy’Va qui met en débat des thèmes de société – de la laïcité jusqu’à la création d’entreprises – au cœur des quartiers populaires de Nanterre ;
  • l’association « Nouveau regard sur la jeunesse » en passe de fonder une « Table de quartier » à Roubaix ;
  • et bien d’autres encore, etc…

Repérées par un jury composé du CGET, de l’ANRU, de l’association Ville & Banlieue, de la coordination citoyenne, de la fédération des centres sociaux ou encore des associations de prévention spécialisée parmi plus de 550 dossiers présentés, toutes ces associations ont reçu un ordre de mission clair : « vous devez aller au-delà des ‘habitants professionnels’ déjà mobilisés dans le cadre des conseils de quartiers et faire adhérer ceux qui ne se sentent pas légitimes, mais aussi interpeller les élus qui sont parfois réticents » a réclamé Myriam El Khomri, lors d’une réception organisée vendredi 5 décembre au ministère de la Ville.

Ressources locales – Cette bourse d’expérimentation doit servir de leviers à ces initiatives de terrain, susceptibles de servir à leur tour de ressources dans le cadre de la négociation des contrats de ville et de l’épineux volet de la participation citoyenne. « Sans chercher à me dédouaner, un contrat de ville doit se construire à partir des élus mais aussi de l’Etat local et des habitants. L’enjeu, et le ministère peut y participer de par sa neutralité, c’est que tous ces acteurs parviennent à se parler, trouvent un dénominateur commun pour se faire confiance et reconnaître à l’autre un rôle qu’on ne lui donnait pas jusqu’ici. »

« Les postures et le volontarisme, ça évolue, ça se développe » acquiesce Florence Kobayashi, chef de projet Politique de la vile à Evry agglomération, qui s’est fait le relais de l’association de médiation sociale « Génération 2 citoyenneté et intégration » également primée par la bourse pour son rôle d’intermédiaire entre les habitants et les autorités, à l’instar dernièrement du directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de l’Essonne qu’elle est parvenue à attirer dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Changement de logiciel – « On remet beaucoup de choses sur le dos des politiques, mais en tant que chargés de mission, nous pouvons valoriser ce qui se passe sur notre territoire, faire remonter les informations et ainsi acculturer nos élus. Il faut trouver l’alchimie entre chacun des acteurs, ne pas hésiter non plus à envisager une formation commune, pour apprendre à se faire confiance » conseille cette professionnelle. Pour provoquer ce changement de logiciel, ces derniers pourront compter sur l’aide des centres de ressources, dont le travail dans ce domaine comme par exemple l’organisation d’une journée régionale à Saint-Denis, a également été récompensé par le jury.

Se félicitant que le gouvernement ait su « créer les conditions pour renforcer la participation des habitants » mais envisageant néanmoins de reprendre la main sur un sujet qui effraie encore certains acteurs locaux, Myriam El Khomri a rappelé que « la bourse n’est pas une fin en soi » et que beaucoup reste encore à faire. « C’est seulement une étape pour faire émerger de bonnes pratiques et imaginer ensemble de nouvelles façons de faire les politiques publiques. »

Des sceptiques et des convaincus – Sur le terrain, les réalités sont effectivement très différentes d’une ville à l’autre, en fonction que les élus et les professionnels aient décidé de repartir de zéro ou se soient contentés de faire muter leurs anciens conseils de quartiers… « Je ne suis pas naïve : je sais que c’est difficile dans certaines communes. Mais je sais aussi que beaucoup de maires y croient ! Ils voient bien que, chez eux, la défiance grandit chaque jour envers les institutions publiques, les médias et parfois même les associations. Le défi est très grand. Néanmoins, collectivement, nous pouvons le relever » a exhorté la secrétaire d’Etat en charge de la politique de la ville.

Et cela commence par l’ambition que les élus prêtent aux conseils citoyens. « La labellisation du « conseil citoyen » ne m’intéresse pas en tant que telle, je réclame simplement que l’on fasse les efforts pour aller chercher tous les habitants et que ces structures leur garantissent l’exercice de leur citoyenneté, leur droit à se faire entendre pour aiguiller les politiques publiques » fait valoir la ministre. Pour cela, trois conditions doivent être, selon elle, respectées :

  1. La mobilisation de tous les habitants par le tirage au sort, en couplant par exemple plusieurs fichiers (EDF, bailleurs sociaux, fichiers fiscaux, etc) ;
  2. l’indépendance et l’autonomie des conseils citoyens ;
  3. la participation des conseils citoyens aux instances de pilotage.

Des conseils citoyens suspensifs – Concrètement, le ministère de la Ville a aussi autorisé les collectivités locales à signer les contrats de ville après la consultation de la population à travers des ateliers participatifs ou de conseils de quartiers, afin que ces dernières puissent mettre sur pied sereinement des conseils citoyens pérennes d’ici le 1er janvier 2016. La mise en œuvre des contrats de ville sera cependant suspendue à l’existence de ces structures de participation.

Le mot de la fin, pour Myriam El Khomri. « Bon courage, parce que je sais que, comme la mixité sociale, la participation des habitants ne se décrète pas ! »

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Participation des habitants : le ministère de la ville récompense une centaine d’associations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X