Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Petite enfance

A Nantes, les auxiliaires de puériculture obtiennent une prime de fonction

Publié le 11/02/2010 • Par Jacques Le Brigand • dans : Régions

Après plusieurs mois de discussions et quelques manifestations, municipalité et agents se sont mis d'accord sur le montant de l'indemnité de sujétion.

Les auxiliaires de puériculture de Nantes ont obtenu la création d’une prime de fonction.

Soutenus par la CFDT, les agents (236 au total) des crèches et halte-garderies municipales avaient entamé des négociations avec la collectivité dès le mois de juin 2009 mais les discussions achoppaient sur le montant : la revendication portait sur une somme de 40 euros nets alors que la ville s’en tenait à 40 euros bruts.

Le rapport de forces s’était tendu depuis quelques semaines avec, à la clé, cinq débrayages et quelques manifestations.

35 euros bruts puis 45 euros à partir de janvier 2011

Finalement, les deux parties ont trouvé un terrain d’entente : la prime mensuelle s’élèvera à 35 euros bruts à compter du 1er avril et sera portée à 45 euros en janvier 2011. C’est une reconnaissance des tâches effectuées par les agents mais, en toute logique, c’est au niveau national que ce problème devrait être réglé, estime Bernard Bolzer, adjoint en charge du personnel.

L’élu a également annoncé l’ouverture de nouvelles discussions sur les ratios d’avancement de grade pour accélérer les déroulements de carrière, un sujet sur lequel la CFDT se dit mobilisée et pas seulement pour cette catégorie d’employés. Il faut veiller en particulier à ce que les tous métiers de la filière médico-sociale, très féminisée, n’accumulent pas de retard, indique Pierre-François Chêne, secrétaire du syndicat. Le précédent accord sur ce sujet remonte à 2007.

Régions

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Nantes, les auxiliaires de puériculture obtiennent une prime de fonction

Votre e-mail ne sera pas publié

calypso

13/02/2010 10h54

enfin !…. il faut reconnaitre que les métiers comme auxiliaire de puériculture et ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) ne sont pas très valorisés, et ce sont des métiers éprouvants avec les enfants d’aujourd’hui.Les ATSEM sont souvent en classe toute la journée et font la surveillance de cantine, les garderies et le ménage.merci de penser à toutes ces personnes qui aiment ce métier mais qui se retrouvent souvent bien seules et démunies en face de leursssss chefssss.

man 33

19/02/2010 10h33

OUI, de l’encouragement et de la valorisation pour ces métiers avec forte pénibilité ( bruit, stress, position inconfortable, agressivité du public, ….), pensons-y car le débat sur les retraites est d’actualité. Pour un forte pénibilité au travail quelle reconnaissance ? Il s’agit tout de même de l’avenir de nos enfants…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X