Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Coopération

Police municipale : le ministère de l’Intérieur veut améliorer la coopération policière

Publié le 04/12/2014 • Par Emilie Lopes • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, Comptes-rendus des rencontres d'actualité prévention-sécurité, France

Coudert Toulouse
DCSinterieur
A l’occasion d’une rencontre du Club prévention sécurité le 2 décembre à Toulouse, le préfet Thierry Coudert, nommé en juin 2014 délégué aux coopérations de sécurité au ministère de l'Intérieur, a souligné l’enjeu essentiel de la coopération entre les polices municipales et les forces de sécurité de l’Etat. Il a également confirmé plusieurs annonces prévues au début de 2015 concernant l’accès à certains fichiers ou encore les suites de l’expérimentation « fréquences radio ».

Invité le 2 décembre à Toulouse lors d’une rencontre organisée par le Club prévention sécurité et l’Association nationale des cadres de la police municipale, le préfet Thierry Coudert, nommé en juin délégué aux coopérations de sécurité au ministère de l’Intérieur, a plaidé en faveur d’une plus grande  complémentarité entre les polices municipales et les forces de sécurité de l’Etat.

«Cette complémentarité s’appuie sur les atouts et les caractéristiques des polices municipales. La complémentarité doit être encouragée par l’Etat et adapter à l’échelle locale » a-t-il souligné, rappelant le rôle des « conventions de coordination, pierre angulaire » des relations entre les services.

Accès aux fichiers – Devant une centaine de participants, composés de policiers municipaux mais aussi d’élus, de professionnels de la prévention et d’étudiants, le nouveau « Monsieur police municipale » du ministère de l’Intérieur, a par ailleurs évoqué, comme il l’avait fait en novembre lors d’un ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Police municipale : le ministère de l’Intérieur veut améliorer la coopération policière

Votre e-mail ne sera pas publié

FNGC-J-ARMESTO

07/12/2014 01h25

Bonjour,

Retenu ailleurs, je n’ai pu participé à cette rencontre non loin de chez moi. Toutefois, le côté positif de ses rencontres n’est plus à démontrer car il est important de faire régulièrement un point de la situation générale et notamment sur le projet de fusion « polices municipales » et « polices rurales ». Ce projet de fusion a mis en exergue les importantes attributions détenues par les Gardes Champêtres dans le cadre de la police dans les territoires ruraux, le code forestier et sans oublier, le code de l’environnement. Je souligne d’ailleurs que nous partageons depuis 2012, certaines de ces attributions lesquelles tirent vers le haut le rôle de proximité des polices territoriales. Hélas, je ne lis pas dans ce compte rendu, une projection de l’évolution de ce projet de fusion pourtant positif en matière de mutualisation des domaines de compétences de chacun, plus particulièrement dans le domaine de la police de l’environnement. Nous n’avons également aucune information sur la nécessité de réadapter les modules de formations suite à certaines évolutions de compétences récentes ou relative à la future fusion…
Je terminerais en soulignant que les Gardes Champêtres, qui sont actuellement autour 1100 fonctionnaires ne bénéficient pas eux, des moyens expérimentaux de liaisons ou d’accès aux fichiers prévus pour la P.M. Et pourtant, leurs interventions toutes aussi délicates et risquées car agissant très souvent seuls, nécessiteraient aussi un intérêt certain, avant qu’un drame touche aussi notre cadre d’emploi…Cordialement. J-A

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X