En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir
Imprimer

Culture

Hervé Lemoine sera le monsieur Archives du ministère de la Culture

Publié le 10/02/2010 • Par avec l'AFP • dans : France

Imprimer

1

Commentaire

Réagir

Hervé Lemoine, actuel directeur du musée des Monuments français, devrait être nommé le 10 février en conseil des ministres directeur du service des Archives de France au sein du ministère de la Culture, a-t-on appris auprès de ce ministère.

 

M. Lemoine aura le titre de directeur adjoint en charge des archives au sein de la nouvelle direction générale des patrimoines dirigée par Philippe Bélaval.
La direction des Archives de France était auparavant dirigée par Martine de Boisdeffre qui a quitté ses fonctions récemment.
La révision générale des politiques publiques (RGPP) a entraîné la suppression de cette direction fondue dans la direction générale des patrimoines. A la place a été créé un service interministériel des Archives de France, que M. Lemoine va diriger.

Né en 1961, Hervé Lemoine, conservateur en chef du patrimoine, était directeur du musée des Monuments français au sein de la Cité de l’architecture et du patrimoine depuis janvier 2009.
Il est l’auteur d’un rapport sur la création d’une Maison de l’histoire de France, commandé par le gouvernement et rendu public en avril 2008. Il préconisait d’installer ce musée aux Invalides.

Le président Nicolas Sarkozy a annoncé en janvier 2009 sa décision de créer ce musée de l’histoire de France. Le site retenu sera choisi d’ici le printemps mais l’idée des Invalides semble avoir été abandonnée.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Agenda 21 : les collectivités répondent aux attaques de la Cour des comptes

La Cour des comptes demande une remise à plat des agendas 21. Voire un abandon pur et simple du dispositif. A Besançon, à Orléans, ou bien sûr au Comité 21, on défend le bilan d’un outil toujours pertinent pour structurer une politique de développement ...

Transmission des données fiscales : la DGFIP prête à faire sauter tous les verrous

La direction générale des finances publiques (DGFIP) et les associations d’élus locaux s'apprêtent à signer un texte, par lequel l'administration s’engage à transmettre les données fiscales aux collectivités. Une avancée « culturelle » d’autant plus ...

La cigarette interdite dans les espaces publics pour enfants, les PM habilités à contrôler

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a dévoilé le 25 septembre 2014 un plan de lutte contre la cigarette. Parmi les mesures annoncées : l’interdiction de fumer dans les espaces publics de jeux pour enfants et dans les voitures transportant des enfants de ...

Premier bilan alarmiste pour la participation employeur

C’est un bilan très mitigé, alarmiste, de la mise en œuvre de la participation employeur qu’a dressé mardi 30 septembre 2014 la MNT, à l’occasion des 3es rencontres nationales protection sociale. Car si les collectivités sont plus nombreuses à contribuer ...

Imprimer

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés AdministrationCulture

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. Zilit 10/02/2010, 15h47

    "Monsieur archives" ........ et pourquoi pas "dame pipi" ? Autrefois (et ailleurs dans le monde), l'archiviste national était un personnage considérable. En France, il était "Directeur général des Archives de France".
    On a expliqué aux archivistes que c'était un titre désuet et ringard ... dont se pare aujourd'hui le supérieur hiérarchique de "Monsieur archives".
    On y a nommé un ancien directeur des Archives de France (pas archiviste pour un sou) afin de calmer les archivistes francais qui ont dénoncé d'un bloc et sans relâche cet abaissement de leur métier et de leur administration, réduite à n'être que la "documentation des architectes du patrimoine" (les historiens apprécieront cette conception étriquée des archives ...).
    Là où la direction des Archives de France, la plus petite des directions du ministère de la culture, avait un véritable rayonnement international, on a maintenant un "service interministériel des archives", doté d'un" adjoint au directeur" et de "sous-directions". Un vrai monstre administratif ...... Encore heureux que la notion de "bas service" et de sous-bureaux n'existe pas encore ....

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.