Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Montpellier et Toulouse préfigurent la grande région

Publié le 01/12/2014 • Par Jean Lelong • dans : Régions

Jean-Luc Moudenc, maire UMP de Toulouse et président de Toulouse Métropole, et Philippe Saurel, maire divers gauche de Montpellier et président de Montpellier Agglomération, se sont rencontrés ce vendredi 28 novembre à Montpellier, trois jours après le vote de l’Assemblée nationale en faveur de la réforme territoriale qui prévoit la fusion des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

« La réforme territoriale est là. En débattre n’est plus d’actualité. A partir de là, nous souhaitons être dans l’anticipation et voir comment tirer le meilleur parti de cette réforme pour nos deux agglomérations qui deviendront métropoles dans quelques semaines. » Le pragmatisme exprimé par Jean-Luc Moudenc donne le ton de la rencontre qu’ont eu les maires de Toulouse et Montpellier ce vendredi 28 novembre 2014 à Montpellier.

Les deux élus n’ont pas oublié de rappeler que leurs deux villes avaient appartenu historiquement à la même province du Languedoc. « Nous vivons ça comme des retrouvailles familiales, a commenté Jean-Luc Moudenc. Nous étions dans le même ensemble politique il y a quelques siècles. Il en reste quelque chose au niveau de la sensibilité et de la culture. »
« Nos deux métropoles ont une chance historique de pouvoir se rassembler sur un territoire qu’elles ont connu l’une et l’autre. Le grand Languedoc a toujours vécu dans cette bipolarité », a ajouté Philippe Saurel.

Le maire de Toulouse a tenu à souligner la dimension symbolique de la rencontre. « Nous entendons envoyer un signal fort. Avant d’ouvrir les dossiers, il est important d’affirmer un état d’esprit, de poser un principe. A partir du moment où les deux chefs donnent le ton, les équipes autour suivront. Les élus des deux métropoles se mettront dans le même état d’esprit. »

« Sur un pied d’égalité »

La question pourtant sensible de la future capitale régionale ne semble pas troubler, pour l’heure, cette belle harmonie. « La décision relève de l’Etat, a rappelé Jean-Luc Moudenc. Mais quelle que soit la capitale, nous entendons travailler ensemble sur un pied d’égalité. Quelle que soit la ville choisie, il faudra construire un équilibre. Soit nous le subissons de manière contrainte et forcée, soit nous demandons à d’autres de trancher, soit nous nous prenons en main et essayons d’aller au fond des choses, plutôt que sur la symbolique d’une décision qui nous échappera de toutes façons. »

Le président de Montpellier Agglomération, de son côté, a rappelé qu’il a entrepris de construire un pôle métropolitain appelé à réunir 25 à 30 intercommunalités sur quatre départements de l’actuel Languedoc-Roussillon (Gard, Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales). « Il ne s’agit pas de rivaliser avec Toulouse mais de créer une métropole d’équilibre à l’est de la grande région pour pouvoir travailler ensemble. »

Quand à la crainte d’une éventuelle aspiration des fonctions administratives vers Toulouse, dans l’hypothèse où cette ville serait désignée capitale, elle est jugée sans objet. « Unification ne veut pas dire concentration, a indiqué Jean-Luc Moudenc. Il serait inimaginable que la ville désignée comme capitale emporte tout avec elle. Ce serait une grande maladresse politique et ce ne serait pas accepté. On peut, sur la base du dialogue, organiser une partage dans la sérénité. »

Priorité au TGV

Parmi les sujets d’intérêt commun vient en tête le dossier du TGV, et en particulier la réalisation du chaînon manquant entre Toulouse et Narbonne. « C’est un dossier lourd, long, complexe et coûteux, a souligné Jean-Luc Moudenc. Si demain, les présidents des métropoles de Montpellier et Toulouse vont plaider ensemble ce dossier dans le bureau du Premier ministre, j’ai tendance à penser que l’attention qui leur sera portée sera supérieure à celle qu’ils recueilleraient en agissant séparément. »

D’autres pistes de coopérations sont évoquées : le numérique (les deux métropoles ont toutes deux obtenu le label French Tech), le développement économique, la santé, l’université. Jean-Luc Moudenc a d’ailleurs pu rencontrer à Montpellier les trois présidents d’universités ainsi que le préfet de région, après avoir échangé, le matin, avec les élus de l’agglomération.

Les présidents des deux agglomérations ont tenu également à affirmer leur position au sein de la future grande région. « Les deux métropoles n’ont pas vocation à subir la loi de la grande région sans dire leur mot », a prévenu Philippe Saurel. « La future région, a renchéri Jean-Luc Moudenc, ne se construira avec force que si elle s’appuie sur les deux métropoles, autant l’une que l’autre. »

Philippe Saurel a résumé ainsi l’état d’esprit qui l’anime : « nous n’avons pas les moyens économiques de faire bande à part. »

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Montpellier et Toulouse préfigurent la grande région

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X