Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Ces (r)évolutions qui bousculent les offices de tourisme

Publié le 25/11/2014 • Par Pablo Aiquel • dans : France

Street marketing, consommation collaborative, marketing alternatif…, le secteur du tourisme vit une véritable mutation des pratiques professionnelles. Avec, en toile de fond, la réforme territoriale, qui vient bousculer les organisations territoriales.

Marketing alternatif, consommation collaborative, réforme territoriale… Les professionnels du tourisme doivent affronter des mutations et innovations profondes. Un remue-méninge « décapant mais bienfaiteur », selon la formule de Yves Gary, maire de Turenne et président de l’office de tourisme (OT) de Brive (Corrèze), ville qui a accueilli les 9èmes « R-évolutions touristiques de Brive », des rencontres professionnelles organisées les 19 et 20 novembre 2014.

Oser l’alternatif – « Face à la raréfaction de l’argent public et le fait qu’on ne peut plus faire des campagnes juste dans le but de communiquer, nous sommes aujourd’hui amenés à diminuer les charges et augmenter les retombées et l’efficience », explique le directeur de l’OT de Brive, Stéphane Canarias.
Un des spécialistes de ces nouveaux modes de communication commerciale, Marcel Saucet, directeur de l’agence LCA conseil, auteur de « Street Marketing (TM) », et intervenant sur ces sujets dans des universités américaines comme San Diego ou Harvard, soutient que ces innovations ne sont pas réservées aux grandes marques commerciales. « Avec Marcel Saucet nous voyons qu’il faut oser l’alternatif, casser les codes de la communication classique des collectivités, et des offices du tourisme en particulier. Communiquer de façon traditionnelle ça ne sert plus et ça coûte cher », souligne Stéphane Canarias.

Intégrer le collaboratif aux stratégies – L’évolution de la consommation collaborative, modèle qui privilégie l’usage par rapport à la propriété, révolutionne également les pratiques des offices de tourisme. Grâce à des sites internet dédiés, l’auto-partage, le covoiturage, mais aussi la location ou l’échange de chambres, appartements et résidences secondaires, ont le vent en poupe. « Le collaboratif répond à la logique budgétaire du client, qui est à la recherche du bon plan, avec une dose de recherche de contacts, de réseau social. Les OT doivent vraiment l’intégrer dans leurs stratégies de développement. Des réseaux comme AirB’n’B (1) ou Home Away (2), renforcent l’exposition de l’offre d’un territoire. Les gîtes ne peuvent plus faire l’impasse là-dessus », constate Stéphane Canarias.

Logique de marque contre logique de destination ? – Autre défi à relever : la réforme territoriale, qui va rebattre les cartes en profondeur. « Il ne faut pas opposer les logiques touristiques et administratives. Il faut faire valider politiquement qu’il y a des stratégies d’alliance nécessaires et être capable de renoncer à une ‘marque’ pour favoriser une ‘destination’. L’objectif est de mettre en avant l’intérêt d’un territoire », souligne le directeur de l’agence départementale du tourisme du Lot, Pierre Lagache, dont le territoire partage avec ses voisins l’aéroport de Brive Vallée de la Dordogne.

Regroupements territoriaux – « Le tourisme est déjà impacté par les réformes territoriales. La loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales a précipité le regroupement d’intercommunalités qui, renforcées, s’emparent de plus en plus de la question du tourisme. La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et de l’affirmation des métropoles (loi « MAPTAM ») a apporté une brique de plus en rendant la compétence obligatoire pour les métropoles, souligne le directeur de la mission des offices de tourisme et pays touristiques d’Aquitaine (MOPA), Jean-Luc Boulin. Désormais la fusion des régions ouvre de nouveaux débats et de nouvelles perspectives. Mais cela génère également beaucoup d’attentisme. Les territoires ont le choix entre deux attitudes : soit anticiper, soit attendre », constate-t-il.
En effet, l’évolution de la carte intercommunale en Corrèze, qui a vu la suppression d’un tiers des EPCI -et qui a impliqué l’élargissement de l’agglo de Brive de 16 à 49 communes par exemple- va provoquer une rationalisation des OT : une vingtaine aujourd’hui, ils pourraient n’être que cinq ou six dans un avenir proche, selon les réflexions en cours.

Cet article est en relation avec le dossier

Notes

Note 01 qui permet de louer des appartements ou des chambres entre particuliers Retour au texte

Note 02 géant américain de la location de résidences secondaires, qui a racheté les français Abritel et Homelidays, ainsi que les grandes agences du secteur en Allemagne, Espagne ou au Royaume-Uni Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces (r)évolutions qui bousculent les offices de tourisme

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X