Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la délinquance

Violences faites aux femmes : le gouvernement s’attaque à la formation des professionnels

Publié le 24/11/2014 • Par Sophie Le Gall • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Violences femmes
stop-violences-femmes.gouv.fr
A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, ce 25 novembre, le gouvernement fixe les nouvelles priorités de son 4ème plan interministériel (2014-2016). Au cœur de ses préoccupations : la mise en place d'outils de formation déclinés pour toutes les professions concernées et l'accès à un logement autonome.

Mardi 25 novembre 2015, plusieurs ministres se déplaceront sur le terrain à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes afin de présenter le bilan et les perspectives du plan interministériel présenté en novembre 2013. Associations, mairies, conseils généraux et préfectures proposeront des évènements multiples, relayés par le site web gouvernemental dédié : conférences, projections, tables-rondes…

200 000 victimes chaque année – Les chiffres sont accablants : aujourd’hui en France, plus de 200 000 femmes de 18 à 59 ans sont, chaque année, victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire et seules 10 % d’entre elles déposent plainte.

En 2013, ce fléau a causé la mort de 146 personnes, dont 121 femmes et 25 hommes (en 2012, ce chiffre s’élevait à 174, dont 148 femmes), soit une femme décédant sous les coups tous les trois jours. Une nouvelle estimation évaluant le coût économique des violences au ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Violences faites aux femmes : le gouvernement s’attaque à la formation des professionnels

Votre e-mail ne sera pas publié

zaza

26/11/2017 05h33

J’ai été victime de violences verbales, physiques et sexuelles pendant des années. Fataliste et peut-être trop fière, j’ai simulé un bonheur familial sans faille jusqu’au jour où un coup de couteau aurait pu m’être fatal et là tout s’est enchaîné: médecin traitant me faisant un arrêt par tél (gastro), une préparation en douce d’un départ avec mes 3 enfants et un compromis avec le père de mes enfants : notaire et avocat complaisants pour me déposséder de tous mes biens. Mariés au Maroc, changement du régime matrimonial….je suis partie sans CB, sans 1€ et grâce à mon boulot que j’ai sauvegardé coûte que coûte j’ai démarré une nouvelle vie en payant un crédit pour des biens que je ne possédais plus, une garde alternée virtuelle….Je peux en parler 7 ans après(mes enfants ont grandi) et j’aimerais faire part mon témoignage que je peux prouver (docs à l’appui) pour que cela ne se reproduise plus jamais en FRANCE !

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X