Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

La grève des poubelles à Nantes se prolonge malgré le référé des élus

Publié le 04/02/2010 • Par Jacques Le Brigand • dans : Régions

La communauté urbaine souhaite éclater le service de collecte assuré en régie municipale par souci d'efficacité. La CGT voit-là, au contraire, une manœuvre visant à réduire son influence.

Pour la quatrième journée consécutive, jeudi 4 février, les ordures de la ville de Nantes sont restées sur les trottoirs, environ deux tiers des 170 agents du service de collecte ayant stoppé le travail.
Cinq grévistes et le syndicat CGT, assignés la veille devant le tribunal par la communauté urbaine pour le blocage du dépôt des bennes, avaient même le sourire : le juge s’est laissé jusqu’à vendredi 5 février après-midi pour prendre sa décision. Le magistrat a sans doute estimé que ce référé ne présentait pas une urgence absolue alors que le mouvement débute tout juste, indique Pascal Lemerle, délégué CGT. Et puis, les non-grévistes peuvent travailler : une entrée du bâtiment demeure libre, il n’y a pas d’occupation la nuit et la plupart des véhicules sont stationnés sur un parking extérieur.

Le conflit a pour origine la volonté de Nantes Métropole de déménager l’unique dépôt en périphérie sur trois nouveaux sites, réorganisation qui permettra, selon les élus, d’améliorer les tournées et de diminuer de 10 % le kilométrage parcouru par les camions.

Sans remettre en cause l’intérêt du transfert, la CGT, seul syndicat représenté au sein de cette régie municipale (un contrat de délégation lie les autres communes de l’agglomération à Véolia, sauf deux), s’oppose au plan : Un tel éclatement posera au contraire davantage de problèmes, notamment au niveau de la gestion du personnel et du matériel avec, pour conséquence, une dégradation des conditions de travail. Ce n’est pas en éparpillant les moyens qu’on peut faire des économies. Le plus efficace serait de nous regrouper sur un seul lieu avec l’atelier de mécanique qui, aujourd’hui, est à l’autre bout de la ville. Et de pointer, à moyen terme, la menace d’une privatisation du service.

Les agents appellent l’ensemble du personnel à manifester vendredi 5 février devant le siège de Nantes Métropole où est prévu un conseil communautaire. A l’ordre du jour, notamment, la création de deux des trois nouveaux dépôts périphériques.

Régions

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La grève des poubelles à Nantes se prolonge malgré le référé des élus

Votre e-mail ne sera pas publié

rouillé

06/02/2010 07h57

Très bien l’article , mais pas bien le président de la collectivité. Il est vrai que les collectivités vont souffrir avec l’annulation de la taxe professionnelle, mais ce n’est pas une raison de se permettre de casser des services qui fonctionnent bien. Faire des économmies pour augmenter les impots ce n’est pas bien venu dans une ville de socialistes.

figaro

09/02/2010 08h16

en attendant que tout ce beau monde se décide c’est un peu le bazar dans Nantes.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X