logo
Adresse de l'article http://www.lagazettedescommunes.com/295175/achats-delectricite-uniha-veut-profiter-de-lobligation-de-mise-en-concurrence/

ENERGIE
Achats d’électricité : UniHA veut profiter de l’obligation de mise en concurrence
Olivier Schneid | actus experts technique | France | Publié le 19/11/2014 | Mis à jour le 25/11/2014

Après le gaz en 2013, au tour de l’électricité. La centrale d’achat du monde hospitalier UniHA monte un nouveau groupement de commandes en poursuivant deux objectifs : se mettre en conformité avec la fin des tarifs réglementés tout en tirant avantage de cette contrainte, en valorisant les groupes électrogènes dont sont dotés les établissements de santé.

Transformer une contrainte en opportunités… C’est l’objectif poursuivi par la centrale d’achat UniHA, qui constitue actuellement un groupement de commandes d’électricité. Il sera activé mi-décembre 2014. Le premier acheteur public de France espère ainsi faire profiter ses adhérents – les centres hospitaliers en premier lieu mais aussi d’autres établissements de santé (voir encadré) – de la fin des tarifs réglementés de vente (TRV) d’électricité jaunes et verts que prévoit l’article 14 de la loi Nome du 7 décembre 2010. Comme il l’a fait en 2013 dans le secteur du gaz en obtenant, au moment de l’attribution, des niveaux de prix inférieurs de 15 % en moyenne à ceux des TRV.

La carte maîtresse de l’effacement – Mais contrairement au secteur du gaz, où l’expérience montre que la mise en concurrence, imposée, elle, par la loi Hamon (article 25), est source de gains, l’obligation de quitter les TRV d’électricité au plus tard le 31 décembre 2015 est perçue comme synonyme de surcoût par les acheteurs concernés. Les offres de marché se situent en effet le plus souvent à un niveau supérieur aux TRV. « On se rapproche de la parité mais on n’y est pas encore, ce qui signifie que le tarif est encore protecteur », reconnaît le coordonnateur du groupement UniHA, Olivier de Miras. Aussi, même si les courbes pourraient s’inverser avec la hausse prévisible des TRV l’an prochain, la carte maîtresse du futur appel d’offres ne réside pas dans son lot sur la fourniture d’électrons mais dans celui dédié à l’effacement.

POUR ALLER PLUS LOIN


 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X