Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Service minimum d'accueil à l'école

Modalités de compensation financière

Publié le 02/02/2010 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

Celles–ci prennent en compte soit le nombre d’enfants accueillis, soit le nombre d’enseignants grévistes.

Les dispositions du décret n° 2008-901 du 4 septembre 2008 relatif à la compensation financière de l’État au titre du service d’accueil précisent les modalités de calcul de cette compensation. Celles-ci prennent en compte soit le nombre d’enfants accueillis, soit le nombre d’enseignants grévistes, selon le mode de calcul le plus intéressant pour chaque commune.

Dans le premier cas, le montant de la compensation s’élève à 110 euros par jour par groupe de quinze élèves.

Dans le second cas, le montant de la compensation s’élève à neuf fois le salaire minimum de croissance horaire par enseignant de l’école ayant participé au mouvement de grève.

En tout état de cause, l’article 2 du décret précité précise que «la compensation financière ne peut être inférieure à 200 euros par jour». L’instauration d’un seuil plancher ainsi que la prise en compte du mode de calcul le plus intéressant permettent d’assurer aux communes une compensation financière couvrant l’intégralité de la dépense engagée lors de la mise en place du service d’accueil. Il convient de noter que la compensation est versée y compris dans les cas où la commune a fait appel à du personnel communal qu’elle aurait de toute façon rémunéré. Les montants de la compensation financière que l’État verse aux communes sont donc fréquemment supérieurs aux coûts réels supportés par ces dernières au titre de l’organisation du service d’accueil.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Modalités de compensation financière

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X