Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Investissements productifs

L’incinération des déchets, un gisement de revenus

Publié le 20/11/2014 • Par Claire Chevrier • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Bonnes pratiques finances

Le site du Siaved, à Douchy-les-Mines (Nord)
Le site du Siaved, à Douchy-les-Mines (Nord) Siaved
Le Syndicat inter-arrondissement de valorisation et d'élimination des déchets (SIAVED), avec son usine d'incinération, produit de l'électricité, traite des déchets hospitaliers, fournit de la chaleur pour le chauffage urbain et va bientôt alimenter une serre de tomates... Soit plus de 3 millions d'euros de recettes en budget annexe qui permettent de réduire les cotisations des 116 communes du Nord qui en sont membres.

« Les investissements productifs nous amènent des recettes. Et, plus il y a de recettes dans le budget annexe, plus la participation des collectivités membres est faible », explique Daniel Tison, DGS du SIAVED (59), qui couvre un territoire de 116 communes du département du Nord, soit près de 300 000 habitants.
En effet, le budget annexe reverse régulièrement, sous forme de dotations, des fonds au budget principal. C’est pourquoi le SIAVED n’hésite pas à investir pour développer ses activités et s’assurer de conserver un coefficient énergétique optimisé.

Production d’électricité : 1,8 million de recettes – Comme l’imposait la réglementation, le SIAVED est devenu en 2005 un centre de valorisation énergétique : la chaleur de ses incinérateurs est utilisée pour fabriquer de l’électricité qu’il revend ensuite à EDF, comme énergie renouvelable. Il produit chaque année 43 000 mégawatt (MW). L’usine utilise 5 à 6 000 MW pour ses besoins ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’incinération des déchets, un gisement de revenus

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X