Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Clermont-Ferrand veut devenir communauté urbaine en 2016 : mode d’emploi

Publié le 05/11/2014 • Par Pablo Aiquel • dans : Régions

La communauté d’agglomération Clermont communauté a entamé la démarche qui doit l’amener à organiser une large concertation en 2015 puis à aboutir à la transformation en communauté urbaine en 2016.

Sans lenteur ni précipitation, le nouveau président de la communauté d’agglomération Clermont Communauté, Olivier Bianchi, également maire (PS) de Clermont-Ferrand depuis mars 2014, a lancé la démarche de concertation en vue de transformer l’agglo de la capitale auvergnate en communauté urbaine.

Enjeu géopolitique – « Le premier enjeu est géopolitique. Il nous faut prendre notre place dans la colonne vertébrale urbaine régionale. Derrière l’ovni territorial que sera la métropole lyonnaise, il y aura la métropole grenobloise, et une ossature qui passera par le pôle métropolitain Annecy-Chambéry et la communauté urbaine de Saint-Etienne. Il était inconcevable que Clermont-Ferrand ne se mette pas à la hauteur de ses partenaires urbains », souligne Olivier Bianchi.

Les autres enjeux sont, selon le président de Clermont Co, « le développement économique et urbain de la capitale d’équilibre régionale » que constitue Clermont-Ferrand et « l’opportunité financière que peut constituer la transformation en communauté urbaine ».

Saut à la perche – Composée aujourd’hui de 21 communes, 285.000 habitants et 600 agents, Clermont Communauté n’a pas la compétence de l’assainissement, a délégué les transports à un syndicat mixte, ne gère pas tous les équipements culturels et sportifs structurants, ni l’urbanisme. « Notre coefficient d’intégration fiscale est de 0,33, pour une moyenne de 0,45 pour les agglomérations de notre strate », indique le directeur général des services Jean-Pierre Henriot.

« Il ne faut pas avoir peur de dire que nous avons une communauté d’agglomération dont le niveau d’intégration reste assez faible. Et l’avenir se situe dans la coopération intercommunale, pas dans la défense de pré-carrés dont les habitants sont les premiers pénalisés. Nous ne pouvons plus penser l’urbanisme, le tourisme ou l’eau et l’assainissement à vingt-et-un chacun dans notre coin, il nous faut un PLUI, par exemple », martèle Olivier Bianchi.

Le saut vers le statut de communauté urbaine ressemblera donc à un saut à la perche, ce qui n’effraye personne dans l’agglomération de Renaud Lavillenie.

Long chemin de concertation – Trois groupes de travail, pilotés par un directeur et deux vice-présidents (un de gauche, un de droite) ont déjà commencé à plancher sur les compétences, les finances et les ressources humaines.
Un comité de pilotage chapeaute l’ensemble de ce « défrichage », autour d’un vice-président et d’un chef de projet chargé de la mutualisation et la communauté urbaine.

« En décembre ou janvier il pourrait y avoir une délibération de principe pour souligner que les communes sont politiquement d’accord. Si le transfert des compétences s’effectue comme souhaité courant 2015, il est raisonnable de penser qu’en 2016 nous portions devenir une communauté urbaine », explique le DGS, Jean-Pierre Henriot.

Avant cela, plusieurs étapes devront être franchies. « C’est un long chemin qui nécessite beaucoup de concertation et dialogue », assure le président de Clermont Co., Olivier Bianchi.
A partir de janvier 2015, les élus de l’agglo rencontreront l’ensemble des conseils municipaux des 21 communes membres, « pour rassurer, informer, entendre les revendications », et des réunions publiques seront organisées, notamment « pour écouter le monde associatif, économique et intellectuel ».
Une grande réunion en janvier lancera des rencontres dans les sept bassins de vie, « en direction de la population, des décideurs et de l’opinion publique », affirme Olivier Bianchi.

Objectif : transformer l’agglo de Clermont en communauté urbaine en 18 mois. « Il est hors de question d’y passer tout le mandat, martèle-t-il, je veux que des politiques publiques de développement urbain se mettent en place avant la fin du mandat. »

Locomotive auvergnate – Par ailleurs, Olivier Bianchi a annoncé qu’il comptait organiser prochainement une conférence de maires des six principales villes d’Auvergne : Vichy, Montluçon, Moulins, Le-Puy-en-Velay et Aurillac « pour réfléchir à nos alliances et intérêts communs, ainsi que pour apprendre à mieux se connaitre. Je ne cherche pas une hégémonie, mais un rôle de moteur bienveillant, de locomotive, comme (l’équipe de rugby) l’ASM Clermont-Auvergne ».

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Clermont-Ferrand veut devenir communauté urbaine en 2016 : mode d’emploi

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X