Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget primitif 2010

Le conseil général de la Lozère maintient un niveau de plus de 30% d’investissement

Publié le 25/01/2010 • Par Sylvie Brouillet • dans : Actualité Club finances, Régions

Le budget primitif adopté par le conseil général de la Lozère fin 2009 se monte à 126,2 millions d’euros, en baisse de 2 % par rapport au budget précédent.

Les dépenses de fonctionnement de 86 millions d’euros (68,15 %) marquent une très légère baisse par rapport à 2009 (86,2 millions). Les dépenses de personnel en constituent 29 %. L’augmentation des charges du personnel de 3,10 % (hors transferts) s’explique «par une prévision à la hausse de l’indice de la fonction publique et par l’impact du glissement vieillesse technicité». 19,34 postes ont été transférés au département depuis le 1er janvier 2010. L’action sociale, poste principal de dépenses, est stable à 37 %.

Le volume des dépenses réelles d’investissement, prévu à 40,2 millions d’euros, baisse de 5,45 % par rapport au budget primitif 2009. 45 % de l’enveloppe va dans les infrastructures (à 71 % à la voirie départementale). 3 millions vont poursuivre le programme Internet à très haut débit et la couverture des zones blanches. 70 % du budget d’investissement a été réalisé en 2009 et la Lozère estime pouvoir atteindre 82 % en 2010.

Recettes constituées à 55% de dotations de l’Etat

Les recettes réelles de fonctionnement de 98,480 millions d’euros sont constituées à 55 % de dotations de l’État. La fiscalité directe devrait rapporter 21,85 % des ressources, soit 21,52 millions, en 2010. Ce montant intègre une augmentation de 5 % des taux de la taxe d’habitation et des taxes foncières. Les recettes d’investissement sont projetées à 14 millions en 2010, dont 2,45 millions venus du FCTVA.

Emprunt

L’épargne brute en 2010 est de 12,68 % (11,25 % au BP 2009) et le recours prévisionnel à l’emprunt est fixé à 13,73 millions d’euros, 3 de moins qu’en 2009. Aujourd’hui, l’intégralité de la dette – 5 millions au 30 novembre 2009 – est à taux fixe. «Nous pouvons rembourser notre emprunt en moins d’un an là où la capacité de désendettement de certains peut dépasser 10 ans», remarque Jean-Paul Pourquier, le président du département.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseil général de la Lozère maintient un niveau de plus de 30% d’investissement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X